Petit Royaume

Un anniversaire plein… d’Elan

Rédaction : Etifole 30 septembre 2016

Depuis sa création, Accueil Famenne a toujours voulu privilégier le sens de… l’accueil.

 

En 1974, alors que l’orphelinat vient de fermer ses portes, les Soeurs décident de céder leurs locaux à des laïcs bénévoles, tout en restant à Rochefort afin de continuer leur oeuvre au service des déshérités. «Les pauvres sont nos maîtres» disent-elles citant ainsi saint Vincent.

De fait, nombreux sont ceux qui continuent à venir frapper à leur porte pour recevoir de quoi manger, se vêtir ou se chauffer. Quelques années plus tard, il apparaît nécessaire de structurer ce service.

 

L'ancien bâtiment des sœurs, aujourd’hui Accueil Famenne

Les appartements familiaux
et les locaux d’Accueil Famenne

Un repas préparéet partagé ensemble

L’équipe d’animation et les hébergés
réunis lors d’un repas

 

Diego et Louise, les benjamins actuels de notre maison d'accuei

Diego et Louise, les benjamins actuels
de notre maison d’accueil

 

C’est donc en 1984 qu’est créé, à Accueil Famenne, un premier service social dont la gestion est confiée durant 12 ans à Dominique Delpire. C’est également à cette époque que furent aménagés les premiers logements sociaux dans les bâtiments laissés vides par l’orphelinat. Cet humble service répond à un nombre croissant de besoins.

Grâce à de nombreux bénévoles, il se développe et élargit sans cesse ses missions. A un point tel qu’en 1996, ce service social reçoit le titre officiel de «Maison d’Accueil» agréé par la Région Wallonne. Cet agrément permet de bénéficier de subsides et d’engager une équipe de professionnels composée d’une directrice, une assistante sociale et une éducatrice.

Si ce passage offre de nouvelles perspectives, il génère réciproquement des dispositions légales que notre nouvelle association est tenue d’appliquer: qualification du personnel, règlement d’ordre intérieur, projets d’accompagnement collectif et individuel pour chaque résident, registre de présence… Pourtant, depuis 20 ans, les objectifs sont identiques: accueillir et héberger des personnes ayant des difficultés momentanées et leur proposer un accompagnement offrant à chacune une reconstruction identitaire, professionnelle et sociale.

 

Aujourd’hui, notre Maison d’Accueil est toujours aussi active. Elle propose 16 places (dont 11 sont subsidiées par la Région Wallonne) réparties dans 10 logements de différentes tailles. A Accueil Famenne, ceux-ci s’adressent à des personnes isolées mais aussi à des couples et à des familles. Chaque personne hébergée y est accueillie à la suite d’un rapport social et peut y séjourner un maximum de 275 nuitées. Le but premier est de rendre une autonomie aux personnes en situation précaire afin qu’elles puissent retrouver une solution de logement durable et adaptée à leurs besoins.

 

L'atelier "Li p'tit Mesti"

L’atelier « Li p’tit Mesti »

"L'Elan": un nouveau nom,un nouveau logotype

« L’Elan »: un nouveau nom,
un nouveau logotype

Durant son séjour, chaque personne hébergée est tenue de prendre part aux activités collectives proposées par le service socio-éducatif. Celles-ci abordent des thèmes tels que l’hygiène, la gestion des finances, l’administratif et les valeurs relationnelles.

Voici quelques mois fut créé «Li pt’it Mesti»: un atelier de rénovation de meubles anciens qui permet aux amateurs d’exercer leurs talents de bricoleurs.

Durant leur séjour, beaucoup collaborent spontanément aux diverses tâches qu’implique la vie quotidienne de notre ASBL: aide en cuisine, travaux extérieurs, entretien des locaux et réaménagement des logements… Accompagner, être à l’écoute, donner du sens tel est le fil conducteur qui guide l’action d’Aurélie, de Myriam, d’Isabelle et de Laurie respectivement directrice, assistante sociale et éducatrices. Pour elles aussi la route est régulièrement parsemée d’embûches et il n’est pas aisé d’être confronté chaque jour à la détresse humaine.

Pourtant, toutes sont unanimes lorsqu’elles dépeignent leurs journées. Elles parlent de leur travail comme «un boulot génial» composé d’enrichissement réciproque, de solidarité et de reconnaissance spontanée!

 

1996 – 2016: le vendredi 30 septembre 2016 après-midi, notre Maison d’Accueil a célébré ses 20 ans d’existence. Un anniversaire qui est à la fois le signe d’un aboutissement et d’un nouveau départ. En guise de cadeau, celle-ci s’est dotée d’un nouveau nom et dorénavant, elle s’appellera L’Elan.

Un nom chargé de sens, synonyme d’un nouvel envol pour une association en perpétuel mouvement.

 

Joyeux anniversaire à tous et à toutes!

elan5

L’équipe d’animation de l’Elan (de g. à dr.):
Aurélie Dessy (Directrice), Isabelle Aniset (éducatrice),
Laurie Moisse (éducatrice) et Myriam Tixhon (assistante sociale)

Etifo


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 350, septembre 2016

Le rapport d’activités 2015

Rédaction : Etifole 21 mai 2016

Accueil Famenne, des chiffres et des lettres

 

Comme toute ASBL, notre association est tenue d’organiser annuellement une Assemblée Générale. Celle-ci s’est déroulée ce 28 avril 2016. Le moment pour notre Conseil d’Administration de présenter le «Rapport d’Activités» de l’année écoulée (2015). En voici quelques petits extraits nous permettant d’effectuer un détour dans l’univers chiffré de notre ASBL qui compte aujourd’hui près d’un millier de membres: exactement 939 parmi lesquels 632 dames et 307 messieurs.

 

Membres du personnel et bénévoles

 

Maison d’accueil, Boutique de Jemelle, restaurant et cuisine, entretien des bâtiments, comptabilité,…: ils sont 19 à être rémunérés suivant différents statuts afin d’assurer la vie quotidienne de l’ASBL. Mais celle-ci ne pourrait fonctionner sans l’aide de très nombreux bénévoles. Ils sont 100 à collaborer selon leurs moyens au bon fonctionnement de multiples postes: accueil, magasins, tri des vêtements, banque alimentaire, aide au service des cuisines, journal, site Internet…

 

Les activités sportives, créatives et culturelles

Notre ASBL propose des animations hebdomadaires afin de créer des espaces de rencontre ouverts à tous les membres. Marche, dentelle ou anglais; natation, scrabble ou wallon, ce sont 24 activités qui sont organisées dans nos locaux. Durant l’année 2015, celles-ci ont rassemblé un total cumulé de 11089 présences!

 

accueil2 Pilates_4

La cuisine et le restaurant

 

Le restaurant, réservé aux membres d’Accueil Famenne et aux visiteurs de passage, est fréquenté au quotidien par une moyenne de 57 personnes ce qui représente 14.050 repas servis en 2015. Nos chefs mitonnent aussi des dîners pour 2 écoles soit un total de 15.931 repas. Il convient de ne pas oublier les 3.030 repas proposés lors des dîners de fête ou pour des associations diverses.

Au total, 33.011 repas sont sortis de nos cuisines durant l’année écoulée!

Le restaurant ouvre ses portes chaque midi Chaleureuse ambiance de Noël

 

Occupation de nos locaux

 

Nos bâtiments comportent plusieurs locaux qui peuvent être loués à nos membres ou mis à disposition d’associations. La grande salle «Sous le Vivier» a été louée à 84 reprises, la salle «Soeur Agnès» est mise chaque semaine à la disposition d’Altéo et fut louée 18 fois pour des événements privés. D’autres locaux tels que la véranda, la salle de gymnastique ou la salle «Louise» sont, elles aussi, régulièrement occupées. La Farandole occupe durant l’année 7 locaux pour l’école des devoirs, les cours de langues, l’alphabétisation et l’informatique. Nos bâtiments étant moins occupés durant les mois d’été, l’accueil de camps a été organisé en juillet et août. Cette expérience fut positive et sera reconduite en 2016.

 

Nos magasins

 

«La Boutique» (Jemelle) et «Li Gurny» sont nos 2 magasins de seconde main gérés par 3 membres du personnel aidés par plus de 20 bénévoles. Les recettes sont versées au budget global de notre Association et permettent le développement de nombreuses actions sociales.

P103088706 jardin

Le Centre d’Action Sociale

 

Grâce en partie aux rentrées financières citées ci-dessus, l’ASBL tente de venir en aide à des familles en situation précaire. Ce soutien peut être sollicité par toute personne résidant sur le territoire de la commune et l’octroi s’effectue après une étude financière. Nous aidons en moyenne 160 familles qui bénéficient de 1 à 8 colis alimentaires par mois. Des aides en combustibles ont également été fournies. Notre ASBL gère également la location de 5 logements sociaux situés rue du Dewoin et 1 petite maison familiale à Villers-sur-Lesse.

La Maison d’Accueil

 

Depuis 20 ans, son but est d’accueillir de façon momentanée des adultes et des familles en difficultés sociales. 10 appartements sont aménagés sur le site d’Accueil Famenne et ont permis l’accueil de 3560 nuitées.

acfa3

La gestion des bâtiments

 

En plus de nombreux travaux d’entretien des bâtiments et du site, plusieurs chantiers ont été réalisés en 2015. Parmi ceux-ci ont retiendra la rénovation de l’espace occupé par Altéo (cuisine, salle, sanitaires) et le placement de nouveau châssis, la réfection de la salle Louise suite aux dégâts des eaux, le placement d’un nouveau plafond au second étage de la Boutique à Jemelle…

 
 
Un rapport d’activité, c’est aussi l’occasion de se poser, de faire le point sur nos réalités, de s’auto-évaluer mais également d’objectiver les problématiques rencontrées en cours d’année. Il y a les nouveaux projets, échafauder des plans, y réfléchir ensemble. Au sein d’une ASBL telle que la nôtre, chaque année crée de nouveaux besoins et de continuelles adaptations qui nécessitent une juste planification de la gestion. Si le moteur essentiel de cette solidarité provient du soutien des membres et de l’ensemble de la communauté rochefortoise, il convient de remercier également les généreux mécènes qui soutiennent notre association avec constance: la Ville de Rochefort, la Solidarité Cistercienne, L’Abbaye St-Remy, United Fund of Belgium, les Ets. Lhoist ainsi que les Filles de la Charité.

 

Pour tous ces services rendus et la belle vitalité qui conduit notre action, merci à tous et à toutes!

 

Etifo, avec la complicité de Francis Mahin, Président.


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 348, juin et juillet 2016

Alteo

Rédaction : Etifole 12 mars 2016

Il se raconte souvent que notre époque actuelle ne laisse plus guère de place à des valeurs telles que le bénévolat, le don de soi, la tolérance, le respect du plus faible. Vous partagez cet avis? Faites donc alors un détour à Altéo-Rochefort, un mouvement de solidarité sociale au service des personnes malades ou handicapées. Il dispose de ses locaux sur notre site (à droite du grand portail d’entrée) et s’y réunit chaque lundi après-midi.

Rencontre hebdomadaire du lundi

Rencontre hebdomadaire du lundi

Le plaisir des jeux de société

Le plaisir des jeux de société

C’est en 1966 que cette association est née grâce à la chaleureuse bonté des Sœurs de St-Vincent. A cette époque, elle s’appelait ACIH (Association Chrétienne des Invalides et Handicapés). Altéo-Rochefort a vu le jour en 2008 afin d’intégrer la structure de la Mutualité Chrétienne. ACIH ou Altéo: deux noms mais un seul idéal et en 50 ans, que de chemin(s) parcouru(s)! Voici un demi-siècle, ils étaient poignés à croire en un projet soucieux de défendre les intérêts moraux et matériels des personnes moins valides de notre région et d’améliorer leur quotidien.

 

Au fil des ans, les objectifs se sont affinés mais se déclinent toujours avec la même ferveur: favoriser l’intégration de chacun, participer à l’élaboration d’une qualité de vie et combattre l’isolement par l’organisation d’activités sociales, culturelles et sportives. Altéo- Rochefort compte aujourd’hui 120 affiliés dont une quinzaine de bénévoles sans lesquels rien ne pourrait exister.

Une formidable équipe de bénévoles

Une formidable équipe de bénévoles…

...aux fourneaux avec le sourire!

…aux fourneaux avec le sourire!

Chaque lundi, de 14h à 17h, ils sont une trentaine à se rassembler sur le site d’Accueil Famenne dans leurs locaux récemment rénovés. Chez la plupart, le co-voiturage est de mise pour les déplacements; quant aux moins valides, ils bénéficient des services d’un bus « Handicap et mobilité ». Sitôt tout ce petit monde réuni, l’après-midi s’organise autour d’occupations diverses telles la lecture, les jeux de société, l’artisanat ou simplement le plaisir de l’écoute et de la rencontre.

Rassemblement mensuel autour d'un repas convivial

Rassemblement mensuel
autour d’un repas convivial

Joseph M., président et Didier K., membre du comité

Joseph M., président et
Didier K., membre du comité

Mais les activités ne se limitent pas à ce rendez-vous hebdomadaire.

Chaque mois, un repas est organisé et lors des fêtes de Noël et de Pâques c’est un véritable banquet qui est mijoté par l’équipe de bénévoles. Au fil des saisons, diverses sorties sont accommodées. Citons pêle-mêle la journée détente à Han-sur-Lesse, la soirée de théâtre wallon à Ciney et les excursions aux destinations variées dont le premier critère de choix est l’accessibilité aux voiturettes. Depuis 1992, un voyage annuel est proposé: en 2016, c’était la destination de Malaga et le soleil espagnol !

 

Le samedi 2 avril 2016, la section Altéo-Rochefort a célébré ses 50 années d’existence. Un anniversaire qui s’est fêté avec joie dans la grande salle d’Accueil Famenne. Jugez plutôt. Accueil dès 10h30 suivi d’une eucharistie célébrée par le Père Léopold, membre fondateur et animée par la chorale Joie et Amitié de Jemelle. Après cela, place au banquet de circonstances proposé à tous les membres et leurs familles: que de beaux moments en mémoire!

 

Heureux anniversaire !

50

 

Etifo


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 346, avril 2016

Mot(s)-clé(s) : , Catégorie(s) : Altéo, Petit Royaume

Aquagym

Rédaction : Etifole 12 février 2016
p1040227

La piscine d’apprentissage à Rochefort

Il faut remonter peu avant les années 2000 pour trouver les souvenirs des premiers ateliers d’Aquagym. Ceux-ci furent créés par Anne-Marie Rondeaux à qui succéda Véronique Nolleveaux.

 

Depuis 2009, ils sont animés par Nathalie Goosse.

L’endroit, lui, n’a pas changé: depuis 20 ans cette activité est organisée à Rochefort dans la piscine La piscine d’apprentissage de l’école communale du centre. Une activité spécifique qu’il convient de ne pas confondre avec la natation classique qu’il est possible de pratiquer à la piscine de Marche dans le cadre de nos activités sportives chaque mercredi à 10h30.

 

 

L’aquagym est une discipline toute différente qui se traduit facilement par «gymnastique dans l’eau». La séance dure 1 heure et débute toujours par un échauffement en douceur pour faciliter la transition au milieu aquatique. Viennent ensuite des exercices plus toniques axés sur la force et sur la souplesse permettant de travailler tous les grands groupes musculaires du corps. La fin de séance laisse la place à la relaxation, à la détente et aux plaisirs de l’eau.

 

 

Concrètement, 2 séances d’aquagym sont organisées pour les membres d’Accueil Famenne chaque mercredi à 13h45 et 14h45. De plus en plus nombreux, le nombre d’inscrits avoisinent la trentaine et, de la future maman à l’octogénaire, il n’existe aucune limite d’âge! A 15h45, la piscine accueille un 3e groupe. L’objectif est tout autre puisqu’ici, les participants se (re)mettent à l’eau pour (ré)apprendre les mouvements de base et l’apprentissage de la natation sous la houlette d’un professeur qualifié.

 

 

Ne vous y méprenez pas si tout cela paraît bien sérieux. Les plaisirs de l’eau sont avant tout une source de détente, de convivialité et de bonne humeur communicative.

Cela vous intéresse? N’hésitez pas à contacter Dominique Delpire (responsable des activités d’Accueil Famenne) au 084 456 284.

 

p1040231

 

Etifo


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 345, mars 2016

Rénovation des locaux Altéo

Rédaction : Etifole 8 janvier 2016
Des aménagements de grande qualité

Des aménagements de grande qualité

Au rez-de-chaussée à droite du portail d’entrée sont situés les deux locaux mis à disposition pour Alteo.

 

Début 2015, la première pièce avait été complètement restaurée afin d’y aménager une cuisine pour petites collectivités.

Depuis la mi-décembre de la même année, nos ouvriers polyvalents Marco, David et Grégory ont entamé la rénovation complète du second local. Ils y réalisent un travail de grande qualité. Electricité, maçonnerie, sanitaire, chauffage et nouveaux châssis: tout a été conçu pour rendre cette salle chaleureuse et accueillante.

 

Achevée, chaque lundi, elle est occupée prioritairement par nos amis d’Alteo et les autres jours de la semaine par les diverses animations d’Accueil Famenne. Sachez que le week-end, elle peut être louée pour des activités familiales et privées.

 

A ce sujet, des renseignements plus précis peuvent être communiqués puisque ces deux locaux sont à présent tout à fait opérationnels.

 

 

Etifo


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 344, février 2016

Patchwork

Rédaction : Etifole 8 décembre 2015

Le Patchwork, vous connaissez ?

«Work» comme «travail», «patch» comme «morceau» et pour que la définition soit complète, on serait tenté d’y ajouter «wool» comme «tissu». Le patchwork est donc une forme d’art consistant à réaliser des ouvrages décoratifs constitués par l’assemblage de morceaux de tissus. Comme pour la couture, tout est en créativité et en précision, hormis qu’ici, nul besoin de machine: tout est réalisé à la main. Quoi de plus normal quand on sait que l’origine du patchwork remonte à la nuit des temps: époque où le plus petit morceau de tissu avait du prix et était récupéré.

Tous ces morceaux, aussi petits soient-ils, étaient cousus les uns aux autres et composaient ainsi des étoffes servant à fabriquer des couvertures ou des vêtements. De ces humbles origines naquit un art réel quand on commença à utiliser des chutes de tissus pour créer des dessins riches et colorés. L’art du patchwork était né.

 

Plaisir simple du geste précis...

Plaisir simple du geste précis…

Sentir son imagination en ébullition...

Sentir son imagination
en ébullition…

Une couverture de 4m2: plusieurs mois de passion!

Une couverture de 4m2:
plusieurs mois de passion!

Depuis plus de 10 ans, cette activité est proposée à Accueil Famenne.

Aujourd’hui, elles sont plus de vingt à se rassembler chaque semaine pour quelques heures durant lesquelles s’allient précision, créativité et une grande dose de patience.

Qu’on ne s’y trompe pas: la création d’une oeuvre n’est pas le travail d’une après-midi mais elle s’étale en semaines voire en plusieurs mois. Tout commence par le choix de la pièce à créer: coussin, chemin de table, sacs, couvre lit ou simplement petit objet décoratif. Vient ensuite le choix des tissus et des couleurs qui seront soit improvisées, soit harmonieusement assorties. Il convient alors de réaliser un gabarit en papier rigide. Puis vient le traçage sur tissu, le découpage des pièces et… l’assemblage.

Création colorée personnelle et unique

Création colorée personnelle et unique

Exposition des ouvrages

Exposition des ouvrages

C’est un plaisir extrêmement stimulant de sentir son imagination en ébullition. De voir sous ses doigts quelque chose qui se crée et qui, au bout du compte, dépasse souvent ce qu’on avait prévu. Choix d’un dessin, d’une couleur, d’un tracé. Plaisir simple d’un geste précis. Enchantement de voir s’élaborer une création colorée; à la fois personnelle et unique.

 

Même s’il s’adresse largement aux dames, cet art créatif s’est aujourd’hui largement répandu: les expositions sont courues par des passionnées tout autant que par un public amateur d’art. La cité de Sainte Marie aux Mines (dans les Vosges) est devenue le carrefour européen du Patchwork.

Chaque année en septembre, s’y organise une exposition rassemblant des ouvrages du monde entier. Notre groupe d’Accueil Famenne ne raterait ce rendez-vous sous aucun prétexte. L’autre rendez-vous qu’il ne fallait pas manquer a été l’exposition organisée dans nos locaux le 10 avril 2016.

 

Si cette activité vous tente, sachez qu’il n’est pas nécessaire d’être une «pro» de la couture. Une aiguille, un fil, deux bouts de tissus, quelques points avant, un point arrière et le plaisir vous envahit déjà…

 

Contact: Noëlla Jacques au 084 213 845

 

Vous voulez nous rejoindre pour une après-midi de détente et de création?

Vous voulez nous rejoindre pour une après-midi de détente et de création?

Etifo


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 343, janvier 2016

Les Fées du logis

Rédaction : Etifole 23 novembre 2015
Isabelle, Rita F, Véronique, Fabienne et Patricia:Les "Fées de notre logis"

Isabelle, Rita F, Véronique, Fabienne et Patricia:
Les « Fées de notre logis »

Autrefois, on les nommait des « bonnes » (à bien y penser, c’était déjà un fameux compliment !).
Aujourd’hui elles sont dénommées « Techniciennes de surface » ou « Ouvrières polyvalentes ». Nous leur préférons de loin l’appellation plus poétique les baptisant « Fées du logis ».

 

Fées2Chez nous, ces fées sont au nombre de six : ce sont Isabelle, Patricia, Rita F, Fabienne, Rita S et Véronique, coordinatrice de cette équipe à la baguette magique. Pas de doute : que vous soyez fidèles d’Accueil Famenne ou simplement de passage dans nos locaux, vous les avez un jour rencontrées et sans doute saluées.
Toutes sont permanentes salariées de l’ASBL et sont responsables de tâches aussi variées qu’indispensables à la vie quotidienne de notre association. Chaque matin dès 8h30, elles sont à pied d’œuvre et chacune reçoit une liste des activités de la journée qui débute. Une tournante est de mise afin d’éviter toute monotonie et d’entretenir intacte la motivation.

Une journée commence toujours par l'entretien des locaux

Une journée commence toujours par l’entretien des locaux

 

Une équipe débute toujours la journée par l’indispensable nettoyage des endroits les plus fréquentés. Chacun d’entre nous l’aura apprécié : salles, bureaux, couloirs, toilettes sont toujours dans un état impeccable… Pendant ce temps, une seconde équipe est affectée au lavoir : c’est là qu’est réalisé quotidiennement la lessive et le repassage du linge domestique et des vêtements vendus à « La Boutique », notre magasin de seconde main. Durant la matinée, il convient aussi de venir en renfort à la cuisine et de dresser les tables du dîner.

 

Fées4Une pause est prévue à 11h15 : le moment de se retrouver et de prendre son repas avant l’arrivée des 60 personnes qui se rendent chaque jour au restaurant social. Dès midi, il est temps pour nos fées de remettre leur tablier car jusqu’à 13h30, ce sont elles encore qui s’occupent du service des repas. Elles sont pourtant unanimes pour affirmer qu’il s’agit là d’instants privilégiés de leur journée : moments propices à l’accueil et aux rencontres de personnes parfois seules ou démunies. L’occasion d’écouter, d’échanger quelques mots ou de partager un sourire.
Sitôt parti le dernier convive, c’est l’heure du rangement: débarrasser les tables, effectuer la vaisselle et le nettoyage des cuisines, clôturer les comptes… Arrive alors l’après-midi et son lot d’activités variées. Il convient de terminer l’entretien des bâtiments, de préparer la collation servie aux participants présents aux différentes activités ou d’assurer la réception de groupes de passage dans nos locaux.

Rita au nettoyage des cuisines

Rita au nettoyage des cuisines

 

Deux fois par mois, dans la grande salle, sont organisées des dîners de fête rassemblant plus de cent participants. Les préparatifs, le service, le rangement: voilà encore des tâches à prendre en charge par nos fées – ouvrières – polyvalentes avec l’aide indispensable de bénévoles. Il faut le reconnaître, aussi varié soit-il, leur travail n’est pas aisé tous les jours. Cependant, chacune affirme sans détours son attachement à ce métier qui mêle quotidiennement travail manuel et service social. Avec discrétion et efficacité, elles effectuent pour nous tous une multitude de besognes. Chaque visiteur peut quotidiennement en apprécier la grande qualité : pour notre association, celle-ci est un véritable gage d’accueil, de convivialité et d’hospitalité.

 

Merci à vous, les fées de nous offrir un aussi beau logis !

 

Etifo

 

 

Fées5


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 342, décembre 2015

Les Randonneurs décontractés

Rédaction : Etifole 20 mai 2015
Décontractés

Décontractés

Détendus

Détendus

Si vous ouvrez votre Larousse au mot «décontracté», vous trouverez des synonymes tels que «détendu», «relax», «flegmatique», «calme» , «placide».

 

A n’en pas douter, nos randonneurs du vendredi ont bien choisi leur nom et il en est bien ainsi… Animé aujourd’hui par Edgar Dideriche, Jean Jacquemin et Jean Naud (les «deux Jean»), ce groupe fut créé voici une dizaine d’années à l’initiative de Soeur Jeanne et de Léon Zabus qui était alors président d’ Accueil Famenne.

 

 

Leur objectif était de proposer en mode décontracté une activité pédestre parallèle à celle, plus sportive, organisée le mercredi par les «Coureurs des bois». Depuis 10 ans, chaque vendredi après-midi, ils sont une quinzaine à se retrouver. De 9 à 99 ans , le groupe est ouvert à tous.

 

Présents chaque vendredi, les doyens actuels sont Arthur et notre Lulu nationale respectivement âgés de 85 et 84 ans. Dès lors, le reste de la troupe apparaît comme une joyeuse bande de gamins et de gamines dont la moyenne d’âge avoisine les 70 printemps!

Afin d’éviter les trop longs déplacements, le lieu de rendez-vous est toujours choisi dans la région proche.

Calmes

Calmes

Relax

Relax

Chaque semaine au gré des saisons, un itinéraire différent est proposé par un membre du groupe et le parcours n’excède jamais 7 km.

 

Si certains marchent régulièrement, il s’agit pour d’autres de la seule sortie hebdomadaire. Alors la devise est sans ambages: ici on se balade à son aise… relax. Régulièrement, on se «pause», on se pose et on papote quelques instants.

 

Tel est aussi le but de cette activité : cultiver un moment agréable de rencontre en plein air. La randonnée s’achève toujours autour d’un bon verre, de quoi prolonger la convivialité tissée tout au long de pareille après-midi.

 

 

 

Vous êtes tenté par ce bol d’air hebdomadaire?

N’hésitez pas à rejoindre ce groupe sympa dont le programme mensuel figure dans notre petit journal « La Porte Ouverte » et sur ce site Internet, vous y serez toujours les bienvenus!

 

Etifo

 

Les Randonneurs décontractés d'Accueil Famenne

Les Randonneurs décontractés d’Accueil Famenne


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 337, juin 2015

Les Coureurs des Bois

Rédaction : Etifole 26 mars 2015
"Notre" Léon Fourneau

« Notre » Léon Fourneau

A Accueil Famenne, lorsque des sportifs désirent prendre des nouvelles du groupe des marcheurs, il est rare de les entendre parler des «Coureurs des bois». Par contre, chacun devient immédiatement branché si on lui dit simplement «Mercredi, tu marches avec Léon ?». Attention, malgré leur célébrité commune, il convient de ne pas confondre notre Léon avec «Chez Léon» le réputé restaurateur bruxellois ni encore avec son homonyme, le truculent mayeur dinantais «Notre Léon», c’est encore mieux !

 

cb1

Le plaisir d’une balade au grand air

C’est en 1999 que Léon Fourneau a remplacé Charles Trémouroux comme responsable du groupe des marcheurs qui fut baptisé «Les coureurs des bois».

Chez lui, les randonnées pédestres sont une véritable passion. Voici plus de 15 ans qu’il la partage, qu’il accueille, explique, organise, véhicule, guide, écoute et propose des activités pour le plus grand bonheur des amateurs de marche en plein air. Les avis sont unanimes: formidable !

Pour un seul homme dont le sens du service et le capital sympathie valent autant que sa légendaire bonne humeur et sa sincère modestie. Chez nos amis, Coureurs des bois, l’année s’étend sans discontinuer de janvier à décembre. Durant l’hiver, une réunion rassemble tous les membres. C’est là qu’est établi le calendrier annuel des marches et la liste des guides qui prendront en charge l’organisation des 24 sorties réparties au fil des quatre saisons. Les marches sont planifiées les 2e et 4e mercredis de chaque mois et les renseignements complets sont toujours communiqués dans la revue mensuelle de «La porte ouverte», ainsi que sur le présent site Internet.

 

cb2

.

Le rassemblement est fixé à 13 h 15 sur le parking d’Accueil Famenne afin de favoriser le covoiturage vers le lieu de rendez-vous du jour.

 

Masbourg et la vallée de la Masblette

Masbourg et la vallée de la Masblette

Celui-ci est toujours choisi dans la proche région. Tout en veillant à diversifier les endroits de randonnées. L’objectif est de varier les dénivelés et l’attractivité des parcours pour s’offrir le bonheur de (re)découvrir de nouveaux sites naturels et de nouveaux paysages.

 

Après le plaisir des retrouvailles, 13 h 45 sonne l’heure du départ.

Chaque mercredi, ils sont en moyenne une vingtaine de paires de godasses de tailles seniors (l’âge moyen frôle la soixantaine) à se mettre en marche pour une boucle de 10 km de chemins boisés. Chacun en est pleinement conscient: si la marche en groupe est plus conviviale et sécurisante, elle nécessite le partage de valeurs communes. Parmi celles-ci, le respect des capacités sportives de chacun occupe une place fondamentale. En aucun cas, il ne s’agit d’une course: l’allure est modérée, les arrêts sont fréquents.

Coureurs et... coureuses des bois

Coureurs et… coureuses des bois

Pause et causette vont de pair

Pause et causette vont de pair

Depuis de longues années, cette approche séduit ces amateurs de sentiers. Ainsi, certains marcheurs n’hésitent pas à venir de loin pour rejoindre le groupe : Bièvre, Gedinne ou encore de Wéris. Deux fois l’an, les compères chaussent leurs godillots pour une journée complète. C’est l’occasion de découvrir une contrée plus lointaine pour une randonnée de 20 km dans des sites naturels moins connus.
Mais le clou d’une année pédestre est sans nul doute le voyage annuel organisé chaque été. Depuis 2004, les Coureurs des bois ont planté leur bâton dans des lieux aussi variés que les Vosges, la Côte d’Opale, le Jura, la Champagne, et même la Bulgarie en 2014.

 

En cette année 2015, ils ont été 28 à rejoindre Olstein en Alsace du 1er au 6 juin. Il est aisé de deviner que pareille séjour nécessite une préparation minutieuse. Ainsi, chaque année, 4 membres n’hésitent pas à se rendre sur place afin de prendre tous les contacts nécessaires : choisir et réserver un hôtel (avec piscine), trouver des restaurants pour le pique-nique de midi et repérer les circuits pédestres. Chaque jour, matin et après-midi, des randonnées sont proposées et chacun s’y inscrit quotidiennement suivant ses désirs et ses limites.
Pratiquer une activité saine, randonner dans la nature, partager la quiétude de la forêt: tels sont les objectifs des Coureurs des bois d’Accueil Famenne. Mais c’est aussi partager une après-midi de bonne humeur, de convivialité et de réelle camaraderie qui fait chaud au(x) coeur(s)… quelle que soit la météo ! Et puis ne dit-on pas… qu’une heure de sentier c’est le gage d’une journée de santé ?

 

Alors, c’est décidé… «Mercredi, tu marches avec Léon ?»

 

Séjour et randonnées en Champagne, été 2010

Séjour et randonnées en Champagne, été 2010

Etifo


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 335, avril 2015

Excursion au salon CREATIVA

Rédaction : Etifole 25 février 2015

MetzBelle initiative de Noëlla Jacques, animatrice du cours de patchwork. Ce vendredi 6 février 2015, celle-ci proposait une excursion à Metz, plus précisément au salon CREATIVA organisé du 5 au 8 février 2015. Dès 7 h, ils étaient (ou plutôt elles étaient) 68 dames et… 5 messieurs à prendre le car en direction de la capitale Lorraine.

 

Sur place, les participants ont pu déambuler la journée entière à la découverte de ce salon entièrement dédié aux activités de bricolage manuel, à l’esthétique et à la créativité dans tous les domaines. Dans une ambiance particulièrement détendue, au fil des expositions et des démonstrations proposées, chacun a pu faire le plein d’idées nouvelles et acquérir le matériel nécessaire.

 

Une belle journée qui fait suite à des visites organisées précédemment aux salons de Bruxelles et de Paris et dont on revient toujours avec du rêve plein les yeux. L’atelier de patchwork est organisé chaque semaine à Accueil Famenne. Le calendrier figure au dos de ce journal. Infos auprès de la responsable 084 213 845

 

Etifo


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 334, mars 2015

Li Gurny

Rédaction : Etifole 24 février 2015

« Dans une habitation, le grenier était le local destiné au stockage des grains. Aujourd’hui, il est souvent utilisé pour le dépôt d’objets variés. » (Larousse)

 

Petits bonheurs partagé
au Gurny

A Accueil Famenne, on ne renie pas ses racines et c’est du « Gurnî » (ou « Gurny » selon l’acceptation) dont on parle pour désigner le magasin de seconde main situé le long de la rue d’Austerlitz. Celui-ci a vu le jour dans les années 80 afin de devenir le petit frère du magasin de vêtements « La Boutique », développé à Jemelle une dizaine d’années auparavant.

 

La première idée des bénévoles de l’époque était de stocker et vendre les meubles d’occasion déposés à Accueil Famenne. L’espace vint vite à manquer et en 1999, un premier agrandissement fut réalisé dans le but de pouvoir exposer le mobilier et recevoir convivialement les personnes de plus en plus nombreuses à venir se meubler chez nous. En 2005, grâce au soutien de différents mécènes rochefortois, d’importants travaux furent entrepris. L’entrepôt devint alors le véritable magasin que nous connaissons aujourd’hui.

 

Suite à cette rénovation complète, l’occasion était belle pour élargir l’offre et améliorer le service. Même si le mobilier occupe toujours une place importante, Li Gurnî est devenu au fil des ans une véritable cache au(x) trésor(s) de seconde main. A côté des bibelots divers, on peut y trouver des livres et de l’électroménager, des luminaires et des objets décoratifs, du matériel pour bébés et des jouets pour enfants.

David et Grégory, nos déménageurs

David et Grégory, nos déménageurs

P103088405

Espace jouets et puériculture

 

P103088204

L’accueil et la convivialité:
une priorité pour tous les bénévoles

Si la plupart des objets sont déposés gracieusement par des particuliers, il est fréquent que le transport soit effectué par nos soins à condition que les meubles proposés soient de qualité suffisante: c’est le travail de David et Grégory. Viennent ensuite le stockage dans les garages et les éventuelles petites réparations. C’est Isabelle Aniset (permanente à L’ASBL) qui encadre ensuite l’équipe des 15 bénévoles qui se relaient pour assurer la gestion quotidienne de ce véritable petit magasin.

Pour ceux-ci, les besognes sont nombreuses et variées : déballer les colis déposés, vérifier la qualité, nettoyer ou dépoussiérer, étiqueter, s’occuper de l’étalage et… recevoir les visiteurs. Cette tâche est sans nul doute la plus prenante. Elle requiert un sens affiné des contacts et une bonne dose d’accueil, de patience et d’écoute.

 

Serge, toujours prêt pour dépanner

Serge, toujours prêt pour dépanner

Pour les bénévoles, il est fréquent de rencontrer des familles en pleine détresse ou des personnes dont le français n’est pas la langue maternelle. Mais il serait réducteur de limiter la clientèle du Gurnî à des personnes en difficulté sociale. Au fil des années, celle-ci est de plus en plus nombreuse et elle couvre un public de plus en plus varié.

Si certains viennent pour s’équiper ou se meubler à peu de frais, d’autres se rendent au Gurnî pour se distraire et chiner avec le secret espoir de trouver la perle rare. Il est tout aussi fréquent de voir des personnes venir sans idée précise et repartir le coffre plein.

 

Comme partout, lorsqu’arrivent les mois de juillet et janvier, c’est la période des soldes. Après quoi, le magasin est fermé quelques jours pour un déstockage des produits invendus et un réassortiment complet les rayons.
Chaque année des aménagements sont imaginés (récemment, un coin bibliothèque a été créé) et les projets futurs ne manquent pas. Parmi ceux-ci, on notera le souhait d’une collaboration de plus en plus active entre bénévoles et hébergés du centre d’accueil.

 

Vous cherchez de quoi vous meubler?, vous équiper ou simplement découvrir et vous distraire?: le Gurnî vous accueille chaque jour de 9h à 12 h et de 13h30 à 16h30.

Cela vous intéresse de participer à ce beau projet social et de rejoindre quelques heures par semaines l’équipe des bénévoles?

N’hésitez pas à nous rendre visite ou à contacter Isabelle Aniset.
« Qualité, propreté et prix plancher » telle pourrait être la devise de cet endroit tant apprécié qui allie si bien le petit commerce mais surtout l’entraide et la convivialité.

 

Etifo

Le sourire des bénévoles et quelques jeunes stagiaires entourant Isabelle Aniset, éducatrice

Le sourire des bénévoles et quelques jeunes stagiaires
entourant Isabelle Aniset, éducatrice


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 334, mars 2015

Li soce Julos

Rédaction : Etifole 27 janvier 2015

 

Yvette et Remacle Varet à la découverte d'un texte des Rèlis Namurwès

Yvette et Remacle Varet à la découverte
d’un texte des Rèlis Namurwès

Nous sommes en 2015 après Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par l’empire anglo-saxon. Toute ?

 
Non ! Un groupe peuplé d’irréductibles wallons résiste encore et toujours à l’envahisseur. Leur tribu s’appelle «Li soce Julos» du nom d’un illustre druide dont la poésie rayonne à cette époque à travers toute la Wallonie.Depuis cinq ans, les «soçons» se réunissent régulièrement à Accueil Famenne pour quelques heures de «canlète» : une table de conversation autour de laquelle on lit, on chante et on cause…wallon.

 

Si les causettes sont souvent spontanées, Ziré veille sur sa tribu et propose chaque mercredi un thème particulier. Celui-ci permet d’engager les conversations, de chercher le vocabulaire correct, de proposer une lecture… Celle-ci provient souvent des «Cahiers wallons» recueils de textes et de poésies édités par la société des «Rêlîs Namurwès».

Au milieu de l’après-midi, c’est la traditionnelle pause Trappistes. Pour Willy Marchand le barde de la tribu, c’est le moment de sortir sa guitare et de dévoiler en primeur des chants et des poésies issus de sa plume.Régulièrement, plusieurs membres se rendent à Bièvre afin de partager avec le groupe ardennais quelques heures de «rfondu walon». 

Malgré un vocabulaire différent qu’il est primordial de conserver, l’objectif est d’unifier les patois dans l’écriture et l’orthographe des mots. Dans ce but, une brochure baptisée «Li Rantoel» (la toile d’araignée) est éditée périodiquement.

Francis, Ziré et Willy, le barde de la tribu

Francis, Ziré et Willy, le barde de la tribu

 A la bonne santé des 5 commères!

A la bonne santé des 5 commères!

Régulièrement, «Li soce Julos» ne manque pas d’ouvrir grandes ses portes à un invité extérieur.Voici quelques mois, elle a reçu la visite de Jany Paquet, animatrice dialectale à la RTBF. 

Plus récemment, le groupe a accueilli Jean Germain, ancien professeur d’université spécialisé dans la toponymie de Wallonie. Un régal quand on sait que la plupart de nos lieux-dits puisent leur étymologie dans un patois wallon très ancien.

 

Que dire de cette après-midi mémorable passée en compagnie de Julos Beaucarne invité par Georgette Marchal?

L'accueil de Julos Beaucarne: un moment inoubliable

L’accueil de Julos Beaucarne:
un moment inoubliable

«Li grand Julos! L’ci qui eûvreye tant po l’waloniye tot en dmorant amitchauve èt soriyant. Tot choutant sès mots èt ses musikes, li djôye frumjiye èt les coeûr. Li sorîre broke su les lèpes : torto estans rimètus à stok po on boket !»Un moment inoubliable où se mêlèrent poésies, chansons et émotions. Un moment où l’on se dit «volà poqwè nos’estant fîrs d’èsse walons»!

 

Ainsi ravigoté, le groupe entretient de nombreux projets, dont celui de participer à «La fête aux langues régionales» qui sera organisée lors de l’édition 2015 des fêtes de Wallonie.

« Et vo ? Vlos causèt, djasèt, rire èt co tchantè avou nos ? Vos sèrez li binvnu lès mérkredis à deus heures à Accueil Famenne. On s’y plêt bin savos ! »

"Volà poqwès nos 'estans firs d'èsse Walons!"

« Volà poqwès nos ‘estans firs d’èsse Walons! »

Etifo

Etienne Fourneau, li p’tit gazetî


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 333, février 2015

Inauguration de la banque alimentaire

Rédaction : Etifole 26 janvier 2015

 

Un public nombreux a assisté à cette inauguration

Un public nombreux a assisté à cette inauguration

Dans notre article de novembre 2014, nous avions relaté la création à Rochefort d’un dépôt régional de la banque alimentaire. C’est le mercredi 17 décembre 2014 que ce projet fut inauguré définitivement.

 

Outre de nombreux bénévoles et responsables d’Accueil Famenne plusieurs officiels avaient tenu à être présents : Marc Van Nes, président de la banque alimentaire Namur- Luxembourg; Jules de Barquin, représentant la commune; Isabelle Barthélemy et Paul Burlet respectivement présidente et directeur général du CPAS.

 

Un merci particulier a été adressé aux Ets Denis, Lhoist et TSLux ( transports) pour leur soutien logistique et financier.

Merci aussi et surtout à Accueil Famenne, la paroisse de Rochefort et la Conférence de St Vincent: 3 associations qui ont collaboré étroitement à réalisation de ce projet et par lesquelles les colis alimentaires seront attribués aux familles en difficultés.

 

Etifo


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 333, février 2015

Les joueurs de cartes

Rédaction : Etifole 24 décembre 2014

 

Michel B assure le transport "au bonheur de ses dames"

Michel B assure le transport
« au bonheur de ses dames »

Outre ses nombreuses activités à caractère social, Accueil Famenne a développé au fil des ans un vaste espace de rencontres ouvert à tous et toutes. Une multitude d’activités culturelles, créatives, ludiques et sportives sont ainsi organisées chaque semaine suivant un horaire détaillé mensuellement à la dernière page de ce magazine «La Porte Ouverte».

 

En ce début d’année, nous rendons visite à l’activité que nous pourrions doublement qualifier d’être la plus ancienne.

D’abord parce qu’elle fut la première à être organisée à Accueil Famenne, chaque mardi après-midi, depuis 1984.

La plus ancienne aussi pour sa moyenne d’âge qui avoisine allègrement les 75 ans.

Chaque mardi, depuis 30 ans, c’est le même rituel.

 

Pourquoi donc le troubler puisqu’il comble les convives ?

Ainsi, les premiers joueurs arrivent dès 13h. Ils proviennent de Rochefort mais aussi des communes voisines. Depuis peu, Michel B assure même le déplacement de ceux qui ne possèdent pas de véhicule. Soyons francs: la majorité des joueurs sont … des joueuses dont les plus anciennes, Jeannine C et Denise R, ne sont pas peu fières de rappeler aux hommes leur longévité et leur tonus toujours intact.

C’est Jeannine D qui est actuellement responsable du bon déroulement de l’après-midi.

 

Le plaisir de se retrouver

Le plaisir de se retrouver

Chaque mardi, on compte une vingtaine de joueurs: un nombre qui varie suivant les saisons et la météo.

Diverses tables sont aménagées et chacun se place suivant qu’il soit amateur de whist ou de couyon. On l’a bien deviné, l’endroit ne se prête pas aux jeux d’argent, seul compte le plaisir de mettre des «c…» à son voisin ou sa voisine de table. L’ambiance est à la bonne humeur et à la franche camaraderie mais le jeu de cartes, ça reste du sérieux bon sang! Alors, entre deux éclats de rire, il n’est pas rare que le ton monte ou que s’envolent quelques noms d’oiseaux !

 

Vers 15h30, c’est l’heure de la traditionnelle pause-café-Trappiste véritablement indispensable afin de reprendre des forces pour l’après-midi qui se clôture à 17h.

 

Dames de carreau, rois de cœur ou valets de trèfle se saluent et s’embrassent alors dans une convivialité communicative: sans doute le plus précieux des atouts pour des joueurs de cartes.

 

Etifo

 

Nelly, Jeannine, Simone, Anne-Marie, Julia et Hélène

Nelly, Jeannine, Simone, Anne-Marie, Julia et Hélène


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 332, janvier 2015

Li P’tit Mèstî

Rédaction : Etifole 7 octobre 2014
Chacun s’accorde volontiers à le reconnaître: le service social d’Accueil Famenne occupe une place incontournable au sein de notre petit royaume.Une véritable ruche dont nous ouvrirons largement la porte dans un tout prochain numéro de notre journal. Logements sociaux, aide alimentaire, maison d’accueil…Parmi la palette de ces animations, il en est une qui est méconnue mais actuellement en plein essor: l’atelier du «p’tit mèstî», vous connaissez?Un brin d’histoire s’impose.En décembre 2008, un appel à projet était lancé par la commune de Rochefort dans le cadre du Plan de Cohésion Sociale initié par le Service Public de Wallonie. Ses objectifs généraux étaient les suivants: «le développement social des quartiers et la lutte contre toutes formes de précarité, de pauvreté et d’insécurité» par le biais de «l’insertion socioprofessionnelle des personnes».

Laura et Anita

Laura et Anita

Gwen (éducatrice) et José

Gwen (éducatrice) et José

Eddy

Eddy

Linda et Eddy

Linda et Eddy

L'atelier du "Li Ptit Mèstî"

L’atelier du « Li Ptit Mèstî »

Beaucoup de mots et de nobles idées, mais comment les concrétiser et leur donner un véritable sens pratique?

À  Accueil Famenne, tout semblait réuni: créer un atelier de rénovation de meubles de seconde main et y associer les hébergés et les locataires de la maison d’accueil tout en élargissant l’action aux gens du quartier.

En janvier 2009, le projet fut sélectionné par les autorités communales et l’atelier «Li p’tit mèstî» pouvait voir le jour! Le budget accordé prévoyait l’engagement à mi-temps d’un éducateur social et les frais inhérents au fonctionnement de cette animation.

Dans un premier temps, «Li p’tit mèstî» s’est mis en relation étroite avec le magasin de seconde main «Li gurny» à côté duquel l’atelier s’était installé. Avant d’être proposés à la vente, de nombreux meubles ont besoin d’une petite rénovation: une collaboration et un travail utile pour la collectivité, que rêver de mieux!Au fil du temps, cette coopération s’est développée et aujourd’hui, il est devenu occasionnel que des particuliers déposent d’anciens meubles afin de les faire restaurer suivant leurs goûts et à prix réduit.Lors des périodes plus calmes, les personnes hébergées ont également la possibilité de choisir un meuble à rénover. Celui-ci leur sera offert lors de leur départ de la maison d’accueil.Fidèles à l’esprit de cohésion sociale, toutes ces possibilités sont également ouvertes aux personnes précarisées souhaitant fréquenter l’atelier. Ils sont de plus en plus nombreux à venir y passer la journée afin d’y rénover une part de leur mobilier tout en se sentant encadrés et soutenus.

Objets décoratifs restaurés,exposés et vendus au Gurny

Objets décoratifs restaurés,
exposés et vendus au Gurny

Fallone etIsabelle (éducatrice)

Fallone et Isabelle (éducatrice)

Au-delà d’un réel aspect pratique et concrètement utilitaire, cette animation est avant tout occupationnelle et relationnelle. Pour celui et celle qui la fréquentent, cette activité manuelle (ré) apprend à se structurer, à se tenir à un objectif de réalisation, à respecter un horaire sans oublier l’ordre, le rangement, le respect du matériel.Après des débuts hésitants, l’atelier du «P’tit Mèstî» est aujourd’hui en plein essor et il est fréquenté par un nombre croissant d’hébergés, de locataires de la maison d’accueil et de gens du quartier.Cette réussite est due notamment à Laurie.

Dès son arrivée à mi-temps au service social d’Accueil Famenne, elle a véritablement porté ce projet. Ses talents d’éducatrice ont permis de le développer et d’y insuffler un grand dynamisme et le véritable esprit de cohésion sociale qui y règne aujourd’hui.

 

Depuis le mois d’octobre 2014, Laurie est en congé de maternité et est remplacée par Gwen à qui nous souhaitons la bienvenue et pleine réussite dans ses activités au sein d’Accueil Famenne…

È bramîn d’ plèji au P’tit Mèstî !

 

Etifo

 


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 330, novembre 2014

 

La Farandole

Rédaction : Accueil Famennele 2 septembre 2014

 

 Depuis 2013, nous avons choisi de vous emmener chaque mois à la découverte des services proposés par notre ASBL. En ce mois d’octobre place à une «association sœur» qui occupe des locaux sur le site d’Accueil Famenne depuis 1984.Son nom vient du midi: c’est, paraît-il la plus ancienne des danses provençales…
 Chaque jour la Farandole ouvre ses portes pour les enfants de primaire

Chaque jour la Farandole ouvre
ses portes pour les enfants de primaire

La Farandole de Rochefort, vous connaissez?

Comment en parler sans évoquer, une fois encore, la bonté discrète et l’enthousiasme communicatif de sœur Agnès. C’est elle qui, dès 1984, eut l’idée de créer une bibliothèque de rue puis une école de devoirs afin d’apporter un soutien aux familles précarisées du quartier et aux mères de famille ouvrières de l’Atelier Protégé.

 

Cette initiative prit rapidement le visage d’une «école de devoirs» qui s’installa dans les classes de l’orphelinat laissées vides suite à la fermeture de celui-ci.

40 années plus tard, ce modeste projet a fait place à un Centre d’Education Sociale baptisé «La Farandole». C’est là que, chaque jour s’activent 7 permanents et 11 bénévoles soutenus par les 13 membres du conseil d’administration.

 

Aujourd’hui, l’association se divise en 4 sections : l’école des devoirs, le centre d’alphabétisation, les cours d’informatique et l’atelier langues.

Si chacune répond à des besoins spécifiques les fondements sont communs: permettre à chaque individu – enfant et adulte – une intégration dans notre société par la maîtrise orale et écrite du français, par la découverte des langues modernes et l’accès pour tous aux nouvelles technologies.

 

L’école des devoirs

Ouverte chaque jour à la sortie des classes, elle est exclusivement réservée à une trentaine d’enfants en difficultés familiales ou en décrochage scolaire.

Détrompez-vous, elle n’est pas une école comme les autres. A côté des devoirs et des matières scolaires qui nécessitent un soutien régulier auprès de certains enfants, l’objectif des animateurs est de reconstruire chez tous une démarche positive. Celle-ci permettra une meilleure compréhension des matières scolaires mais surtout le développement d’un équilibre psychologique et d’une meilleure confiance en soi.

 

Afin d’optimaliser la qualité du travail, de fréquentes rencontres sont organisées avec les enseignants des enfants concernés. Le mercredi après-midi et lors de certains congés, l’école est ouverte pour des activités récréatives en partenariat avec les Ateliers 4D et les Ateliers du Busson.

 

De nombreuses actions citoyennes sont fréquemment développées avec le Centre Culturel des Roches et Natagora.

Dans cet esprit, la coordinatrice, Marie-Paule Rossion, lance un appel pour élargir son équipe de bénévoles.

La Farandole fête le carnaval !

La Farandole fête le carnaval !

Une autre école...

Une autre école…

Cours d’informatique

Cet atelier accueille un public dont l’âge moyen avoisine les 50 printemps (l’aînée de la classe vient de souffler ses 85 bougies!).

 

Cette année, ils sont 60 à s’être inscrits aux différents cours. Organisé une matinée par semaine, chacun propose des techniques variées qui sont toutes adaptées au niveau des participants: cours Windows pour débutants ou pour initiés et initiation à la photo numérique et au traitement d’images.

 

Depuis peu une matinée est réservée à un cours de perfectionnement réservé à l’élite du clavier. Notons qu’il est possible de s’inscrire à diverses formations et que chacune donne droit à une attestation de fréquentation. C’est début octobre que reprendront ces activités pour lesquelles quelques (rares) places sont encore disponibles. Pour toute info, il convient de s’adresser à M. C. Gourmet.

 

Pierre D. avec Maria venue de Roumanie

Pierre D. avec Maria
venue de Roumanie

Alpha Oral: Pol P. accompagne Bruno et Vanik originaire d'Arménie

Alpha Oral: Pol P. accompagne Bruno et Vanik originaire d’Arménie

Centre d’alphabétisation

Ce centre est exclusivement réservé aux adultes en quête d’une initiation à la langue française ou désirant parfaire leurs compétences orales et écrites. Les ateliers sont souvent individuels et ils sont animés par une équipe de 10 formateurs bénévoles durant 5 demi-journées.

 

Ils sont proposés sous 2 formes.

Les ateliers «Alpha écrit» s’adressent à un public francophone rencontrant des difficultés de lecture ou d’écriture dans sa langue maternelle.

Les ateliers «Alpha oral» ouvrent généreusement leurs portes à des personnes d’origine étrangère qui ne maîtrisent pas le français et ont un besoin urgent des connaissances de base de notre langue pour s’intégrer dans notre société.

Atelier langue

Créé en 2001, cet atelier est organisé par Nancy Cabu, professeur d’anglais et de néerlandais. A sa création, celui-ci s’articulait exclusivement autour de «tables de conversation» animées par un «native speaker» (personne native de Flandre ou d’Angleterre).

 

Egalement au programme d’Accueil Famenne, ces activités ont été complétées par des cours pour débutants qui se sont diversifiés au fil des ans. Aujourd’hui, le nombre de participants est en constante augmentation.

 

Chaque semaine, 5 cours de 2 heures sont organisés et chacun s’inscrit suivant le degré de ses compétences. Cela vous intéresse?

N’hésitez pas à contacter La Farandole.

Cours d'anglais avec Nancy Cabu

Cours d’anglais
avec Nancy Cabu

Jean-Pierre F. entouré par Lilian (Chine), Olya et Arayik (Arménie)

Jean-Pierre F. entouré par Lilian (Chine), André (Congo), Olya et Arayik (Arménie)

 

On le devine, pareils engagements auprès des plus démunis et particulièrement auprès des enfants nécessitent une collaboration et le soutien constant de divers organismes privés et publics. Si la réalité quotidienne est parfois complexe, elle n’altère en rien le dynamisme de l’équipe consciente que les besoins sont sans cesse présents.

Un vent d’optimisme souffle sur les perspectives futures de cette année scolaire … En piste donc ensemble pour quelques agréables pas de danse…

«et Dieu sait où tout ça peut finir, au milieu des cris et des rires… une farandole qui part en folie jamais plus ne vous laisse en répit! Comme le vent, elle emporte tout dans sa course en avant, comme le vent, nos joies, nos rires, nos cœurs d’enfants  et si l’on n’y prend garde à la course au bonheur, on pourrait vite y laisser son cœur!» Yves Duteil

 

Etifo

 

La Farandole :

lafarandole@skynet.be
084 367 585


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 329, octobre 2014

Le car-wash de l’ Atelier Saint-Vincent

Rédaction : Etifole 2 avril 2014

 

Voici plusieurs mois que cette rubrique de notre journal nous emmène à la découverte des diverses activités et services qui font la vie quotidienne et la richesse de notre ASBL. Aujourd’hui, nous avons choisi de rendre visite à une association «sœur». En ce mois de mai, bienvenue donc au car-wash de l’Atelier St Vincent.

 

Voici précisément 40 ans, l’Atelier St Vincent s’installait dans les locaux des Filles de la Charité sous le statut d’ «Atelier Protégé». Les activités devenant importantes, les responsables envisagèrent la construction de nouveaux locaux à proximité de l’ancienne maison des sœurs qui abritait déjà les animations d’Accueil Famenne.

L'Atelier St-Vincent et le car-wash, rue de Tige

L’Atelier St-Vincent et le car-wash,
rue de Tige

 

Parallèlement aux activités de blanchisserie, de nettoyage à sec et de cordonnerie il fut décidé quelques années plus tard d’innover en créant un secteur jusqu’alors inexistant à Rochefort. Dans un bon vieux français, cela s’appelle un « service de lavage automobile » auquel on a bien vite prêté l’appellation anglophone «Car-wash».

L’ASBL « Atelier Saint Vincent » fut créée par une équipe de bénévoles rassemblée autour de Sœur Agnès. Depuis cette époque, rien n’est venu altérer les objectifs de départ, pas même l’incendie qui ravagea les locaux en décembre 2004 : donner du travail à des ouvriers moins valides et les insérer dans un partenariat commercial équitable. Dans ce cadre, la création du car-wash avait pour objectif de développer une section masculine à l’ASBL jusqu’alors réservée aux dames.

Patrick, Sochéa et Alexandre au travail

Patrick, Sochéa et Alexandre au travail

 

Aujourd’hui, le car-wash emploie en permanence 7 ouvriers : Alexandre, Michaël, Jonathan H, Patrick, Jonathan W, Fernand et Sochéa. C’est lui le plus ancien : il entame sa 24e année au sein de cette petite entreprise !

 

 

Eric Gheys "Monsieur car-wash"

Eric Gheys « Monsieur car-wash »

A cette équipe, il convient d’ajouter Eric Gheys : il assume à lui seul la responsabilité et la gestion quotidienne du service. Ses tâches et ses prérogatives sont aussi importantes que variées.

Gérer l’agenda des rendez-vous, c’est lui.

Encadrer le travail de chacun et régler les conflits …occasionnels c’est encore lui.

Assurer la maintenance en intervenant lors des petites pannes afin d’éviter des réparations coûteuses, c’est toujours lui!

Une de ses tâches, est à la fois quotidienne et indispensable : répartir chaque matin les ouvriers aux 4 postes de la ligne de nettoyage.

Si chacun a sa spécialité, il est de bon ton de favoriser la polyvalence afin d’éviter la monotonie.

 

Patrick et Sochéa au lavage

Patrick et Sochéa au lavage

L’exclusivité du car-wash de l’Atelier St Vincent est que toutes les étapes du nettoyage sont réalisées manuellement. Sitôt que le véhicule a pénétré dans le vaste garage, il est décrassé à haute pression. Vient ensuite l’étape du lavage manuel réalisé au savon puis celui du rinçage à l’eau légèrement cirée. Le dernier poste est celui du séchage à air pulsé et de l’essuyage manuel des derniers résidus d’eau.

 

Suivant l’état du véhicule il faut compter environ 10 minutes de savoir-faire pour que celui-ci sorte flambant propre!

Notons que sur rendez-vous, un « simonisage » peut être demandé de même qu’un nettoyage complet de l’intérieur. On ne peut s’y tromper, le nombre de clients qui se succèdent à l’Atelier St Vincent depuis 30 ans, est le meilleur gage d’un service ultra compétent.

 

Danish (stagiaire) et Alexandre terminent le séchage: le client repart comblé!

Danish (stagiaire) et Alexandre terminent le séchage: le client repart comblé!

Si l’aspect commercial nécessite de fidéliser la clientèle grâce à un souci permanent de qualité, l’aspect social est tout aussi important. Il vise à fidéliser les travailleurs dans un boulot qui leur assure un épanouissement avec des droits mais aussi des devoirs.

Dans cet esprit, de nombreuses formations sont proposées aux ouvrières et ouvriers afin de développer leurs compétences mais aussi et surtout des valeurs telles que l’esprit d’équipe et la solidarité à travers le travail.

Un magnifique challenge vécu au quotidien depuis 4 décennies. Un anniversaire qui s’est fêté dignement le 23 mai 2014: le conseil d’administration a invité les 54 membres de ses différents services au festival du rire pour un repas et une soirée prolongée par un spectacle.

Son nom? «4 Sans voix». Un bel hasard pour fêter 4 décennies de réussite de ceux et celles que certains appelaient jadis les sans voix!

 

 

 

Pour toutes infos, horaires et tarifs : n’hésitez pas à former le 084 21 17 77, vous serez accueillis comme il se doit!

 

ETIFO

 

Danish, Michaël et Alexandre (à droite)Jonathan, Patrick et Dominique (à droite).Une équipe motivée et compétente !

Danish, Michaël et Alexandre (à droite), Jonathan, Patrick et Dominique (à droite).
Une équipe motivée et compétente !

 


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 325, mai 2014

A bicyclette…

Rédaction : Etifole 20 mars 2014

 

Quand je partais de beau matin, quand je partais sur les chemins, à bicyclette… Cette fois, ils sont (re)partis.

 

Qui donc ? Les cyclos d’Accueil Famenne pardi !

 

On était quelques bons amis Y avait Nelly et puis Francis ; y avait Kathy et Jean-Marie… et puis Colette…

 

10661

Au rendez-vous, les groupes se forment
dans la bonne humeur : départ du groupe 1

A dire vrai, ils étaient plus de 40 (un record !) au rassemblement de ce premier lundi de mars sous un soleil radieux. Rassurez-vous, tous ne roulent pas dans la même catégorie !
Car, après la bonne humeur, la première règle du club c’est le respect des possibilités physiques de chaque participant.
Ici, il n’est nullement question de records ou d’exploits pareils à ceux des forçats de la route. Dès le départ, chacun choisit librement l’allure à laquelle il souhaite pédaler. Dans le club se côtoient des « sportifs-cyclo », des « cyclos-sportifs » (la différence est notoire !) ou des …« cyclos-touristes » : l’essentiel est de pratiquer une après-midi de sport en plein air et surtout d’y trouver du plaisir !

 

Le club d’Accueil Famenne existe depuis plus de 25 ans. Après Elie Streignard, Albert Leclerq, Philippe Coupez et Claude Folie, c’est Francis Platevoet qui a repris le relais et qui en assure aujourd’hui l’animation. Son rôle est essentiel à la bonne organisation des balades hebdomadaires. A côté des tâches administratives (inscriptions, réservations, assurances…) il lui revient de proposer chaque semaine des circuits variés aux difficultés progressives ; ceux-ci sont publiés chaque mois dans le petit journal « La Porte Ouverte ».

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur le Ravel : Marie-Thérèse,
Kathy et puis… Colette

 

Dès la première semaine de mars jusqu’à la fin du mois d’octobre, le rendez-vous est fixé chaque lundi à 14 heures sur la place du Baty. C’est là que, suivant ses possibilités et ses envies, chacun rejoint un des 4 groupes aux objectifs bien distincts. Les moins entraînés se rassemblent pour un circuit léger : sans difficultés importantes, il leur fera parcourir une trentaine de km via le Ravel.
Les autres se divisent en trois : groupes 1, 1bis et 1 ter. Même lieu de départ et d’arrivée : le principe est que chaque groupe emprunte le même itinéraire mais roule à des allures sensiblement différentes.

 

 

Le but avoué ?
Se retrouver à la taverne du Must pour siroter tous ensemble une (?) revigorante Trappiste bien méritée : … après l’effort, le réconfort du corps !

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le groupe 1bis

Pour ces 3 groupes, les distances augmentent au fil de la saison et varient de 40 à 70 km de circuits tracés autour de Rochefort et des villages avoisinants.
Depuis 3 ans, une belle alternative s’est développée.

Une fois par mois, le rendez-vous est fixé au départ d’une commune voisine. De nouveaux parcours emmènent alors les différents groupes à la découverte de routes et de paysages méconnus : Marche ou Hotton en Famenne ; les vallons du Condroz au départ de Ciney ou d’Hamois ; le relief ardennais à Wellin, Paliseul ou La Roche.

 

Après l'effort...

Après l’effort…

Le lundi 21 avril, rendez-vous est fixé à Gingelom pour un circuit de 50 km à travers le plat pays et les vergers fleuris du Limbourg belge.

 

Du 13 au 16 juin, c’est à l’hôtel d’Hotleu à Waismes que les cyclos d’Accueil Famenne prendront leurs quartiers pour la 3e année consécutive. Un endroit rêvé pour les amateurs de la petite reine.
Durant ces 4 jours, les 18 membres inscrits à ce séjour seront guidés par une association cycliste de Malmedy qui proposera différentes balades dont les distances seront équitablement réparties en fonction des désirs des participants : Monshau, barrage de Roberville, château de Reinarstein, Coo, vallée de la Lienne…

 

Aux dernières nouvelles, un nouveau projet vient d’être émis : une sortie de 2 jours à La Bresse dans les Vosges françaises. A voir… pour les plus castards !

 

Parmi ces activités, signalons encore le barbecue estival organisé en juillet et l’assemblée générale qui rassemble tous les membres au début de l’automne afin d’évaluer la saison écoulée et de partager de nouvelles idées.
Un site internet a récemment été créé et est régulièrement mis à jour par Marcel C. Le visiteur y trouve le calendrier des sorties, le programme des activités du club, des photos et de nombreuses informations pratiques.
Son adresse: (cliquez dans le nom ci-après) Cyclos-Accueil Famenne-Rochefort.

 

Vous êtes tenté de (re)commencer une activité sportive en plein air ? Quel que soit votre niveau, le vélo et le groupe des cyclos d’Accueil Famenne ont tout pour vous séduire…
Contact : Francis Platevoet 084 41 27 90

 

… On se disait : Vivement demain, on s’en ira sur les chemins, à bicyclette…

Accueil Famenne : un club cyclo à la vitalité communicative

Accueil Famenne : un club cyclo à la vitalité communicative

 


Publication originale sous le titre « A bicyclette… » dans « La Porte Ouverte » 324, avril 2014

Petite invitation dans notre restaurant

Rédaction : Etifole 2 février 2014

 

Dès sa création en 1974, Accueil Famenne eut à cœur d’aménager un endroit destiné à accueillir durant le repas de midi des personnes isolées souhaitant vivre un moment de convivialité. Quelques convives s’y rassemblaient chaque jour et, en toute simplicité, partageaient le dîner avec les bénévoles.

 

Un total de 274 ans

Rodolphe L. et Jean L.
entourant Roger P.:
un total de 274 ans !

L’idée séduisait et, au fil des années le petit local qui tenait lieu de réfectoire devint trop exigu.

C’est en 2001, qu’une initiative des animateurs de cette époque allait voir le jour : ceux-ci imaginèrent la création d’une véranda de 60 m2 annexée aux cuisines. Entièrement vitrée, lumineuse et équipée d’un nouveau mobilier l’endroit fut appelé « Le restaurant ».
L’idée était osée mais allait s’avérer géniale. A n’en pas douter, celle-ci répondait à un véritable besoin. Le bouche-à-oreille fonctionna vite et aujourd’hui encore ils sont plusieurs dizaines, chaque jour, à se retrouver et à prendre leur repas de midi ensemble.

On s’y rend seul, en couple ou entre amis. Certains viennent occasionnellement; plusieurs sont là chaque jour dès midi précise, certains depuis plus de 30 ans !

A l’entrée de la véranda, chacun accepte de partager avec pudeur son vécu parfois douloureux et ses attentes. On constate vite que celles-ci sont souvent très similaires. Pour beaucoup, la découverte du restaurant s’est faite à l’invitation d’un voisin ou d’un ami ; régulièrement suite à un problème de santé.

 

 

Ainsi, Jules et Jeannine viennent chaque midi depuis 2008 alors que celle-ci se soignait d’un cancer qui l’affaiblit encore aujourd’hui. Depuis que Yeti connaît quelques ennuis de santé, elle accompagne Lucien chaque jour au restaurant.
Ils y véhiculent leur voisine Colette qui vit seule depuis que Pierre, son mari, vit en maison de repos. Michel et Madeleine sont en excellente santé et viennent au restaurant une fois par semaine.

 

Véronique : véritable maître d'hôtel depuis 24 ans

Véronique : véritable maître
d’hôtel depuis 24 ans

Service café

Service café:
merci Patricia !

 

Ce qu’ils cherchent ? ( et qu’ils trouvent avec bonheur !) : l’ambiance, l’amitié et les rencontres conviviales.

Maryline vit seule; elle vient de s’installer à Rochefort et compte beaucoup sur Accueil Famenne pour créer de nouvelles relations.
Rodolphe et Jean sont nonagénaires et se sont rencontrés au restaurant d’AF qu’ils fréquentent depuis le décès de leurs épouses. Chaque jour depuis plus de 20 ans, ils prennent leur repas ensemble et sont devenus d’inséparables amis ayant partagé ensemble plus de 15 voyages à travers l’Europe !

 

Le restaurant ouvre ses portes chaque jour ouvrable.
On y compte quotidiennement un service variant entre 50 et 100 couverts. Pour des raisons de bonne organisation, il est impératif de s’inscrire la veille ou le matin même pour 9 h 15 afin de communiquer le nombre précis de repas aux « chefs » Nicolas et Alan.

 

Nos cuisiniers : Nicolas et Alan

Nos cuisiniers : Nicolas et Alan

Rita aux fourneaux

Rita aux fourneaux

Ce sont eux qui ont la gestion complète des cuisines et qui définissent les menus qui sont publiés dans « La Porte Ouverte » (ou ce site) au début de chaque mois. Leur souci : promouvoir la qualité des repas en privilégiant le «fait maison» tout en respectant le budget imparti.
A côté des plats classiques, nos cuisiniers aiment se donner le plaisir d’innover… sans tomber dans l’exotisme !

 

Du lundi au vendredi, pour midi, tout doit être prêt. Pourtant, chaque jour dès 11h45, on voit arriver les premiers convives. C’est que pour beaucoup, c’est un moment important dans la journée : l’occasion de prendre son repas et surtout de partager une heure d’agréable compagnie.

Du lundi au vendredi, pour midi, tout doit être prêt.

Pourtant, chaque jour dès 11h45, on voit arriver les premiers convives. C’est que pour beaucoup, c’est un moment important dans la journée : l’occasion de prendre son repas et surtout de partager une heure d’agréable compagnie.

Les places sont réservées en fonction des demandes et des affinités ; durant le repas chacun a ainsi le plaisir de rester attablé.

 

L'heure de la vaiselle

Pour Jules et Fabienne,
C’est l’heure de la vaiselle

Tel un maître d’hôtel, c’est Véronique qui est responsable du restaurant et cela depuis plus de 24 ans. Avec Patricia, Rita F, Fabienne, Isabelle et Rita S, elles forment ensemble une équipe souriante et compétente qui veille à la parfaite organisation du repas et au bien-être de chacun.

Une balade improvisée de table en table ne laisse planer aucun doute sur la qualité de ce service qui, pour beaucoup, est bien plus qu’un simple repas.

Auprès des convives de tous âges, les sourires sont nombreux et la satisfaction est unanime : repas délicieux, produits frais, prix démocratiques mais surtout accueil chaleureux, personnel attentionné, ambiance conviviale, plaisir de la rencontre…

 

Il est 13 h 30. Le bonheur dans les yeux, beaucoup sirotent un petit café et la véranda se vide doucement.
Pour le personnel d’Accueil Famenne, le travail n’est pourtant pas fini.
Pour Jules, c’est le moment de la vaisselle  journalière! En cuisine et dans le restaurant il est l’heure pour chacun de s’affairer au nettoyage et au rangement.

 

Tout doit être propre et accueillant car demain midi… 80 convives s’invitent pour dîner à notre table !

 

Etifo

 


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 323, mars 2014

La gym Pilates

Rédaction : Accueil Famennele 24 janvier 2014
Raffermir le corps en douceur et en profondeur

Raffermir le corps en douceur
et en profondeur

 

Depuis 2012, la salle de gym d’Accueil Famenne est occupée deux matinées chaque semaine par une activité peu connue de beaucoup : la gymnastique Pilates.

 

Cette méthode à la dénomination quelque peu étrange doit son nom au kinésithérapeute américain Joseph Pilates (1880-1967) (*) qui la conçut, voici un siècle, aux Etats-Unis. Abandonnée durant de très nombreuses années, elle a revu le jour voici quelques décennies pour séduire aujourd’hui des milliers de pratiquants à travers le monde.

 

L’originalité de la gym Pilates: la majorité des exercices se pratiquent avec un gros ballon !

Loin des rythmes parfois effrénés de la gymnastique sportive, son concept est basé sur un subtil mélange de kiné, de gym et de yoga. Ses objectifs sont variés : raffermir le corps en douceur et en profondeur, rectifier les mauvaises postures, restituer la vitalité physique, stimuler et élever l’esprit.

 

L'originalité de la gym Pilates: la majorité des exercices se pratiquent avec un gros ballon !

L’originalité de la gym Pilates:
la majorité des exercices se pratiquent
avec un gros ballon !

Entretenir la vitalité et l'équilibre: que du plaisir !


Entretenir la vitalité et l’équilibre:
que du plaisir !

Pour y parvenir, il existe plus de 500 exercices qu’il convient de pratiquer à son rythme: tous sont basés sur des principes essentiels tels que la respiration, la concentration, la fluidité des mouvements et la relaxation.

 

La majorité se pratique avec un gros ballon: c’est l’originalité de la gym Pilates! Cette particularité offre l’avantage de faire travailler tous les muscles en synergie et en profondeur tout en permettant aux aînés d’entretenir ce qui est pour beaucoup une faculté vitale : l’équilibre général du corps.

 

De plus, en procurant un maximum de relaxation, le ballon permet d’adapter les exercices aux aptitudes de chaque pratiquant : suivant le niveau de chacun, le ballon peut à la fois aider ou, au contraire, ajouter une difficulté… toujours en détente…

 

 

Stéphania Cardoselli: un sourire et un enthousiasme communicatifs

Stéphania Cardoselli: un sourire et un enthousiasme communicatifs

Chez nous, ce cours est proposé chaque semaine par Stéphania Cardoselli. Cette licenciée en éducation physique est arrivée d’Italie en 2010 avec dans ses bagages un master en intégration pour personnes âgées et handicapées et un brevet pour la pratique de la méthode Pilates.

Chaque lundi et jeudi matin, son sourire et son accent méditerranéen ensoleillent la salle de sports pour la plus grande joie des nombreux adeptes de cette animation hebdomadaire.

 

Entretenir la vitalité et l’équilibre: que du plaisir !

Répartis en 3 groupes, ils sont plus de 40 inscrits dont l’âge varie entre 40 et 80 ans : à n’en pas douter, l’activité séduit à plus d’un titre et enchante chacun et chacune!

 

Ce cours est organisé à la salle de gym ( 2ème étage) chaque lundi de 9h15 à 10h15 ou de 10h30 à 11h30 ou/et chaque jeudi de 10h30 à 11h30.
La première séance est entièrement gratuite.

 

La gym Pilates, un subtil mélange de kiné, de gymnastique et de yoga

La gym Pilates, un subtil mélange de kiné, de gymnastique et de yoga

L’activité vous tente ?

Vous avez besoin de tonicité et de souplesse ?

Vous avez envie de bien-être et de détente?

Venez découvrir, vous serez comblé(e)s…

 

Etifo

 

(*) En savoir plus sur Joseph Pilates ?

Lien Wikipedia

 


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 322, février 2014

 

Nos partenaires

Le monde d'Accueil Famenne

Chronologie des articles