Cours de langues

Le rapport d’activités 2015

Rédaction : Etifole 21 mai 2016

Accueil Famenne, des chiffres et des lettres

 

Comme toute ASBL, notre association est tenue d’organiser annuellement une Assemblée Générale. Celle-ci s’est déroulée ce 28 avril 2016. Le moment pour notre Conseil d’Administration de présenter le «Rapport d’Activités» de l’année écoulée (2015). En voici quelques petits extraits nous permettant d’effectuer un détour dans l’univers chiffré de notre ASBL qui compte aujourd’hui près d’un millier de membres: exactement 939 parmi lesquels 632 dames et 307 messieurs.

 

Membres du personnel et bénévoles

 

Maison d’accueil, Boutique de Jemelle, restaurant et cuisine, entretien des bâtiments, comptabilité,…: ils sont 19 à être rémunérés suivant différents statuts afin d’assurer la vie quotidienne de l’ASBL. Mais celle-ci ne pourrait fonctionner sans l’aide de très nombreux bénévoles. Ils sont 100 à collaborer selon leurs moyens au bon fonctionnement de multiples postes: accueil, magasins, tri des vêtements, banque alimentaire, aide au service des cuisines, journal, site Internet…

 

Les activités sportives, créatives et culturelles

Notre ASBL propose des animations hebdomadaires afin de créer des espaces de rencontre ouverts à tous les membres. Marche, dentelle ou anglais; natation, scrabble ou wallon, ce sont 24 activités qui sont organisées dans nos locaux. Durant l’année 2015, celles-ci ont rassemblé un total cumulé de 11089 présences!

 

accueil2 Pilates_4

La cuisine et le restaurant

 

Le restaurant, réservé aux membres d’Accueil Famenne et aux visiteurs de passage, est fréquenté au quotidien par une moyenne de 57 personnes ce qui représente 14.050 repas servis en 2015. Nos chefs mitonnent aussi des dîners pour 2 écoles soit un total de 15.931 repas. Il convient de ne pas oublier les 3.030 repas proposés lors des dîners de fête ou pour des associations diverses.

Au total, 33.011 repas sont sortis de nos cuisines durant l’année écoulée!

Le restaurant ouvre ses portes chaque midi Chaleureuse ambiance de Noël

 

Occupation de nos locaux

 

Nos bâtiments comportent plusieurs locaux qui peuvent être loués à nos membres ou mis à disposition d’associations. La grande salle «Sous le Vivier» a été louée à 84 reprises, la salle «Soeur Agnès» est mise chaque semaine à la disposition d’Altéo et fut louée 18 fois pour des événements privés. D’autres locaux tels que la véranda, la salle de gymnastique ou la salle «Louise» sont, elles aussi, régulièrement occupées. La Farandole occupe durant l’année 7 locaux pour l’école des devoirs, les cours de langues, l’alphabétisation et l’informatique. Nos bâtiments étant moins occupés durant les mois d’été, l’accueil de camps a été organisé en juillet et août. Cette expérience fut positive et sera reconduite en 2016.

 

Nos magasins

 

«La Boutique» (Jemelle) et «Li Gurny» sont nos 2 magasins de seconde main gérés par 3 membres du personnel aidés par plus de 20 bénévoles. Les recettes sont versées au budget global de notre Association et permettent le développement de nombreuses actions sociales.

P103088706 jardin

Le Centre d’Action Sociale

 

Grâce en partie aux rentrées financières citées ci-dessus, l’ASBL tente de venir en aide à des familles en situation précaire. Ce soutien peut être sollicité par toute personne résidant sur le territoire de la commune et l’octroi s’effectue après une étude financière. Nous aidons en moyenne 160 familles qui bénéficient de 1 à 8 colis alimentaires par mois. Des aides en combustibles ont également été fournies. Notre ASBL gère également la location de 5 logements sociaux situés rue du Dewoin et 1 petite maison familiale à Villers-sur-Lesse.

La Maison d’Accueil

 

Depuis 20 ans, son but est d’accueillir de façon momentanée des adultes et des familles en difficultés sociales. 10 appartements sont aménagés sur le site d’Accueil Famenne et ont permis l’accueil de 3560 nuitées.

acfa3

La gestion des bâtiments

 

En plus de nombreux travaux d’entretien des bâtiments et du site, plusieurs chantiers ont été réalisés en 2015. Parmi ceux-ci ont retiendra la rénovation de l’espace occupé par Altéo (cuisine, salle, sanitaires) et le placement de nouveau châssis, la réfection de la salle Louise suite aux dégâts des eaux, le placement d’un nouveau plafond au second étage de la Boutique à Jemelle…

 
 
Un rapport d’activité, c’est aussi l’occasion de se poser, de faire le point sur nos réalités, de s’auto-évaluer mais également d’objectiver les problématiques rencontrées en cours d’année. Il y a les nouveaux projets, échafauder des plans, y réfléchir ensemble. Au sein d’une ASBL telle que la nôtre, chaque année crée de nouveaux besoins et de continuelles adaptations qui nécessitent une juste planification de la gestion. Si le moteur essentiel de cette solidarité provient du soutien des membres et de l’ensemble de la communauté rochefortoise, il convient de remercier également les généreux mécènes qui soutiennent notre association avec constance: la Ville de Rochefort, la Solidarité Cistercienne, L’Abbaye St-Remy, United Fund of Belgium, les Ets. Lhoist ainsi que les Filles de la Charité.

 

Pour tous ces services rendus et la belle vitalité qui conduit notre action, merci à tous et à toutes!

 

Etifo, avec la complicité de Francis Mahin, Président.


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 348, juin et juillet 2016

Li soce Julos

Rédaction : Etifole 27 janvier 2015

 

Yvette et Remacle Varet à la découverte d'un texte des Rèlis Namurwès

Yvette et Remacle Varet à la découverte
d’un texte des Rèlis Namurwès

Nous sommes en 2015 après Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par l’empire anglo-saxon. Toute ?

 
Non ! Un groupe peuplé d’irréductibles wallons résiste encore et toujours à l’envahisseur. Leur tribu s’appelle «Li soce Julos» du nom d’un illustre druide dont la poésie rayonne à cette époque à travers toute la Wallonie.Depuis cinq ans, les «soçons» se réunissent régulièrement à Accueil Famenne pour quelques heures de «canlète» : une table de conversation autour de laquelle on lit, on chante et on cause…wallon.

 

Si les causettes sont souvent spontanées, Ziré veille sur sa tribu et propose chaque mercredi un thème particulier. Celui-ci permet d’engager les conversations, de chercher le vocabulaire correct, de proposer une lecture… Celle-ci provient souvent des «Cahiers wallons» recueils de textes et de poésies édités par la société des «Rêlîs Namurwès».

Au milieu de l’après-midi, c’est la traditionnelle pause Trappistes. Pour Willy Marchand le barde de la tribu, c’est le moment de sortir sa guitare et de dévoiler en primeur des chants et des poésies issus de sa plume.Régulièrement, plusieurs membres se rendent à Bièvre afin de partager avec le groupe ardennais quelques heures de «rfondu walon». 

Malgré un vocabulaire différent qu’il est primordial de conserver, l’objectif est d’unifier les patois dans l’écriture et l’orthographe des mots. Dans ce but, une brochure baptisée «Li Rantoel» (la toile d’araignée) est éditée périodiquement.

Francis, Ziré et Willy, le barde de la tribu

Francis, Ziré et Willy, le barde de la tribu

 A la bonne santé des 5 commères!

A la bonne santé des 5 commères!

Régulièrement, «Li soce Julos» ne manque pas d’ouvrir grandes ses portes à un invité extérieur.Voici quelques mois, elle a reçu la visite de Jany Paquet, animatrice dialectale à la RTBF. 

Plus récemment, le groupe a accueilli Jean Germain, ancien professeur d’université spécialisé dans la toponymie de Wallonie. Un régal quand on sait que la plupart de nos lieux-dits puisent leur étymologie dans un patois wallon très ancien.

 

Que dire de cette après-midi mémorable passée en compagnie de Julos Beaucarne invité par Georgette Marchal?

L'accueil de Julos Beaucarne: un moment inoubliable

L’accueil de Julos Beaucarne:
un moment inoubliable

«Li grand Julos! L’ci qui eûvreye tant po l’waloniye tot en dmorant amitchauve èt soriyant. Tot choutant sès mots èt ses musikes, li djôye frumjiye èt les coeûr. Li sorîre broke su les lèpes : torto estans rimètus à stok po on boket !»Un moment inoubliable où se mêlèrent poésies, chansons et émotions. Un moment où l’on se dit «volà poqwè nos’estant fîrs d’èsse walons»!

 

Ainsi ravigoté, le groupe entretient de nombreux projets, dont celui de participer à «La fête aux langues régionales» qui sera organisée lors de l’édition 2015 des fêtes de Wallonie.

« Et vo ? Vlos causèt, djasèt, rire èt co tchantè avou nos ? Vos sèrez li binvnu lès mérkredis à deus heures à Accueil Famenne. On s’y plêt bin savos ! »

"Volà poqwès nos 'estans firs d'èsse Walons!"

« Volà poqwès nos ‘estans firs d’èsse Walons! »

Etifo

Etienne Fourneau, li p’tit gazetî


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 333, février 2015

La Farandole

Rédaction : Accueil Famennele 2 septembre 2014

 

 Depuis 2013, nous avons choisi de vous emmener chaque mois à la découverte des services proposés par notre ASBL. En ce mois d’octobre place à une «association sœur» qui occupe des locaux sur le site d’Accueil Famenne depuis 1984.Son nom vient du midi: c’est, paraît-il la plus ancienne des danses provençales…
 Chaque jour la Farandole ouvre ses portes pour les enfants de primaire

Chaque jour la Farandole ouvre
ses portes pour les enfants de primaire

La Farandole de Rochefort, vous connaissez?

Comment en parler sans évoquer, une fois encore, la bonté discrète et l’enthousiasme communicatif de sœur Agnès. C’est elle qui, dès 1984, eut l’idée de créer une bibliothèque de rue puis une école de devoirs afin d’apporter un soutien aux familles précarisées du quartier et aux mères de famille ouvrières de l’Atelier Protégé.

 

Cette initiative prit rapidement le visage d’une «école de devoirs» qui s’installa dans les classes de l’orphelinat laissées vides suite à la fermeture de celui-ci.

40 années plus tard, ce modeste projet a fait place à un Centre d’Education Sociale baptisé «La Farandole». C’est là que, chaque jour s’activent 7 permanents et 11 bénévoles soutenus par les 13 membres du conseil d’administration.

 

Aujourd’hui, l’association se divise en 4 sections : l’école des devoirs, le centre d’alphabétisation, les cours d’informatique et l’atelier langues.

Si chacune répond à des besoins spécifiques les fondements sont communs: permettre à chaque individu – enfant et adulte – une intégration dans notre société par la maîtrise orale et écrite du français, par la découverte des langues modernes et l’accès pour tous aux nouvelles technologies.

 

L’école des devoirs

Ouverte chaque jour à la sortie des classes, elle est exclusivement réservée à une trentaine d’enfants en difficultés familiales ou en décrochage scolaire.

Détrompez-vous, elle n’est pas une école comme les autres. A côté des devoirs et des matières scolaires qui nécessitent un soutien régulier auprès de certains enfants, l’objectif des animateurs est de reconstruire chez tous une démarche positive. Celle-ci permettra une meilleure compréhension des matières scolaires mais surtout le développement d’un équilibre psychologique et d’une meilleure confiance en soi.

 

Afin d’optimaliser la qualité du travail, de fréquentes rencontres sont organisées avec les enseignants des enfants concernés. Le mercredi après-midi et lors de certains congés, l’école est ouverte pour des activités récréatives en partenariat avec les Ateliers 4D et les Ateliers du Busson.

 

De nombreuses actions citoyennes sont fréquemment développées avec le Centre Culturel des Roches et Natagora.

Dans cet esprit, la coordinatrice, Marie-Paule Rossion, lance un appel pour élargir son équipe de bénévoles.

La Farandole fête le carnaval !

La Farandole fête le carnaval !

Une autre école...

Une autre école…

Cours d’informatique

Cet atelier accueille un public dont l’âge moyen avoisine les 50 printemps (l’aînée de la classe vient de souffler ses 85 bougies!).

 

Cette année, ils sont 60 à s’être inscrits aux différents cours. Organisé une matinée par semaine, chacun propose des techniques variées qui sont toutes adaptées au niveau des participants: cours Windows pour débutants ou pour initiés et initiation à la photo numérique et au traitement d’images.

 

Depuis peu une matinée est réservée à un cours de perfectionnement réservé à l’élite du clavier. Notons qu’il est possible de s’inscrire à diverses formations et que chacune donne droit à une attestation de fréquentation. C’est début octobre que reprendront ces activités pour lesquelles quelques (rares) places sont encore disponibles. Pour toute info, il convient de s’adresser à M. C. Gourmet.

 

Pierre D. avec Maria venue de Roumanie

Pierre D. avec Maria
venue de Roumanie

Alpha Oral: Pol P. accompagne Bruno et Vanik originaire d'Arménie

Alpha Oral: Pol P. accompagne Bruno et Vanik originaire d’Arménie

Centre d’alphabétisation

Ce centre est exclusivement réservé aux adultes en quête d’une initiation à la langue française ou désirant parfaire leurs compétences orales et écrites. Les ateliers sont souvent individuels et ils sont animés par une équipe de 10 formateurs bénévoles durant 5 demi-journées.

 

Ils sont proposés sous 2 formes.

Les ateliers «Alpha écrit» s’adressent à un public francophone rencontrant des difficultés de lecture ou d’écriture dans sa langue maternelle.

Les ateliers «Alpha oral» ouvrent généreusement leurs portes à des personnes d’origine étrangère qui ne maîtrisent pas le français et ont un besoin urgent des connaissances de base de notre langue pour s’intégrer dans notre société.

Atelier langue

Créé en 2001, cet atelier est organisé par Nancy Cabu, professeur d’anglais et de néerlandais. A sa création, celui-ci s’articulait exclusivement autour de «tables de conversation» animées par un «native speaker» (personne native de Flandre ou d’Angleterre).

 

Egalement au programme d’Accueil Famenne, ces activités ont été complétées par des cours pour débutants qui se sont diversifiés au fil des ans. Aujourd’hui, le nombre de participants est en constante augmentation.

 

Chaque semaine, 5 cours de 2 heures sont organisés et chacun s’inscrit suivant le degré de ses compétences. Cela vous intéresse?

N’hésitez pas à contacter La Farandole.

Cours d'anglais avec Nancy Cabu

Cours d’anglais
avec Nancy Cabu

Jean-Pierre F. entouré par Lilian (Chine), Olya et Arayik (Arménie)

Jean-Pierre F. entouré par Lilian (Chine), André (Congo), Olya et Arayik (Arménie)

 

On le devine, pareils engagements auprès des plus démunis et particulièrement auprès des enfants nécessitent une collaboration et le soutien constant de divers organismes privés et publics. Si la réalité quotidienne est parfois complexe, elle n’altère en rien le dynamisme de l’équipe consciente que les besoins sont sans cesse présents.

Un vent d’optimisme souffle sur les perspectives futures de cette année scolaire … En piste donc ensemble pour quelques agréables pas de danse…

«et Dieu sait où tout ça peut finir, au milieu des cris et des rires… une farandole qui part en folie jamais plus ne vous laisse en répit! Comme le vent, elle emporte tout dans sa course en avant, comme le vent, nos joies, nos rires, nos cœurs d’enfants  et si l’on n’y prend garde à la course au bonheur, on pourrait vite y laisser son cœur!» Yves Duteil

 

Etifo

 

La Farandole :

lafarandole@skynet.be
084 367 585


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 329, octobre 2014

Nos partenaires

Le monde d'Accueil Famenne

Chronologie des articles