Jardinage: conseils de mai

Rédaction : Accueil Famennele 18 avril 2016

 

En mai, la douceur s’installe tout à fait sur le jardin. Au potager, c’est le branlebas de combat! Les tâches s’accumulent: il faut butter les pommes de terre et les haricots, planter les tomates, les cornichons, les courges, les courgettes, les citrouilles, les melons… Si le temps est sec, l’arrosage doit reprendre. Au verger, c’est la pause. Tout juste faut-il passer le premier tiers du tronc des arbres à la chaux ou encore éclaircir les fruits sur les arbres trop chargés.
jardinAu jardin d’agrément par contre, la nature reprend ses droits et le jardinier a du pain sur la planche. Il faut se hâter maintenant pour planter les derniers bulbes à floraison estivale ou automnale! Mai est aussi le mois où il faut planter les annuelles d’été et les bégonias, sans oublier de semer les bisannuelles en pleine terre. Les rosiers doivent être également débarrassés de leurs fleurs fanées et des gourmands. Les arbustes défleuris tels que les lilas ou les forsythias peuvent maintenant être taillés. Pensez également à installer des tuteurs sur les grandes plantes (pivoines, dahlias, marguerites, roses trémières) pour éviter qu’elles ne s’effondrent sous leur poids.
Sur le balcon comme au jardin d’agrément, c’est l’heure de récupérer les oignons des plantes à bulbes mais aussi de semer les annuelles rustiques. Il est aussi temps de planter dans les jardinières les fleurs d’été (ixia, freesia…) sans oublier d’arroser abondamment surtout par temps sec!

 

Semez:

 Les potirons, courgettes, melons, pâtissons et pastèques en paquets de 3 graines dans une terre préalablement bien amendée, car ces plantes sont très gourmandes en nutriments. Déposez les graines de côté, cela facilitera la germination.
 Les cornichons, les aubergines et les piments dans un emplacement bien chaud du potager.
 Les laitues classiques mais aussi des variétés rouges pour apporter de la couleur à vos plats de crudités.
 Des choux, des brocolis, des betteraves, des panais, des navets et des poireaux d’hiver pour une récolte qui débutera en automne.
 De manière échelonnée les aromatiques comme le persil, le thym ou la ciboulette pour en disposer au moins jusqu’à l’automne.
 Des radis tous les quinze jours le long des rangs de salades pour obtenir une récolte étalée et gagner de la place.

 


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 347, mai 2016

Mot(s)-clé(s) : , , Catégorie(s) : Jardinage, Rédactionnel

Le mystère de Notre-Dame de Foy

Rédaction : Accueil Famennele 17 avril 2016

 

Le lundi de Pentecôte, le pèlerinage sous les armes à Foy-Notre-Dame perpétue depuis bientôt 4 siècles une tradition basée sur un voeu du Comte de Rochefort et de la population. C’était en 1626. La peste et la famine sévissaient dans nos régions. Nombre de rochefortois y ont survécu ayant invoqué Notre Dame de Foy dont la statuette venait d’être retrouvée au coeur d’un chêne. Voici une évocation de cette découverte romancée par Paulette Nandrin.
Etifo

 
ndfoyImoard est un batelier de Dinant. Projetant de se construire une nouvelle embarcation, celui-ci achète à Messire de Celles un énorme chêne mesurant huit pieds de diamètre qui se dresse sur la route reliant Dinant au village de Foy. Pour l’abattre et le débiter, il engage Gilles de Wanlin charpentier à Foy. Un matin de juillet 1609, celui-ci s’exécute. Il cogne dur; l’arbre tressaille. Gilles cogne de plus belle; l’arbre s’ébranle. Tout à coup, dans un terrible craquement, il s’abat de tout son long. Il ne faudra pas plus de quelques minutes à l’œil expérimenté de Gilles pour constater que l’arbre est tout à fait impropre à l’usage qu’on lui destine… le tronc est fendu, l’intérieur est creux et le bois vermoulu. Averti de la chose, le batelier se résigne et, afin que tout ne soit pas perdu, ordonne de débiter l’arbre en buches et billots. Aidé par Gérard Thierry, domestique à la métairie de Foy, Gilles commence à scier le tronc en rondins. Vu l’état du bois, les deux hommes arrivent vite au coeur de l’arbre. C’est alors qu’ils découvrent une abondante poussière noire. Puis des pierres… beaucoup de pierres transparentes de la taille d’une noisette.

 

A peine sont-ils revenus de leur étonnement que leurs mains effleurent quelque chose de doux : une longue tresse blonde de cheveux. Et ce n’est pas fini. Ils découvrent encore trois barreaux de fer rouillé et derrière ce treillis apparaît une chose étrange… Gilles et Gérard bricolent un moment et, stupéfaits, dégagent une statuette en pierre de 25 centimètres!

Celle-ci représente une vierge portant l’enfant Jésus contre son sein. Un enfant hélas décapité et amputé du bras gauche par la vigoureuse cognée de Gilles qui crie maintenant au miracle! A la ferme voisine, on les a entendus s’exclamer et la servante accourt. Quelques minutes plus tard, elle est dans la cuisine de la ferme et sous le regard émerveillé des deux hommes, elle s’efforce de recoller les morceaux endommagés de la statuette. Une statuette visiblement non sculptée mais moulée dans un grès quartzeux gris foncé. Après concertation, le petit groupe décide de placer la statuette dans un autre chêne tout proche de celui qu’ils viennent d’abattre.

Elle y demeurera quatre années. Après une tentative d’effraction, on jugera plus prudent de construire une petite niche en maçonnerie sur le premier emplacement et d’abriter la madone au château de Celles durant la période des travaux, la madone au château de Celles.
C’est alors qu’on commence à parler de prodiges… Un dinantais, torturé par une volumineuse hernie, s’en va prier la Vierge de Foy et s’en revient chez lui soulagé de son mal. D’autres faveurs sont accordées par la Vierge et les pèlerins commencent à affluer. Ils viennent des environs mais aussi des Flandres, de Lorraine, d’Allemagne, d’Artois…

 

 

Foy-Notre-Dame, son village et son église

Foy-Notre-Dame,
son village et son église

Une première chapelle est construite et est visitée par les Archiducs Albert et Isabelle, gouverneurs des Pays-Bas. La foule devenant de plus en plus nombreuse, l’évêque de Liège dont dépend la localité fait bâtir une église plus vaste pour honorer Notre-Dame. C’est l’édifice actuel. Celui-ci est d’autant plus fréquenté que la peste et la famine avec leur cortège de misères désolent le pays. A en croire les témoins, inlassablement à Foy-Notre-Dame, cécité, hernies et autres fièvres pernicieuses disparaissent comme par miracle…

Appelés à desservir le sanctuaire, les Jésuites de Dinant feront réaliser des répliques en bois de la statue que leurs missionnaires emporteront à travers le monde. Notre Dame de Foy sera ainsi vénérée en Europe de l’Est comme au pays des Hurons: la cité de Sainte-Foy, au Quebec, doit son origine à ce culte venu de chez nous et à cette madone sortie d’un chêne.

 

Des archéologues se sont longuement penchés sur cette statuette. De leurs examens attentifs, il est ressorti que la Vierge de Foy aurait été fabriquée dans des ateliers d’Utrecht au XIVe ou au XVe siècle. Sans doute a-t-telle été vendue chez nous par des marchands hollandais remontant la Meuse. Un chêne serait devenu sa rudimentaire chapelle délaissée par la suite pour des raisons inconnues… Peu à peu, la statuette a disparu sous la poussée de l’écorce. La tresse de cheveux a vraisemblablement été déposée là par une jeune fille rentrant au couvent. Quant aux pierres transparentes, ce sont des cristaux de fluorine ramenés en surface par le soc des charrues…

 

Mais cela n’explique pas tout… et certainement pas le mystère de ces guérisons et de cette dévotion séculaire… Aujourd’hui, les pèlerins viennent encore nombreux de Rochefort et d’ailleurs. Les pèlerins mais aussi les touristes, avec ou sans foi, car l’église est d’une impressionnante richesse.

Le plafond à caissons tapissé de 145 tableaux enchâssés dans des panneaux de chêne est une véritable merveille d’art religieux: tableaux d’époque représentant Saints, Prophètes et Martyrs réalisés par les frères Stilmant architectes-sculpteurs dinantais. Tapissant les murs, 145 ex-votos témoignent aujourd’hui encore de la gratitude des pèlerins.
Au fond, dans cette histoire, il n’y a qu’une personne à avoir vite été oubliée par tous: c’est le batelier! Ce batelier dinantais qui cherchait simplement un chêne pour se construire un bateau…

 

Evocation de Paulette Nandrin


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 347, mai 2016

Mot(s)-clé(s) : , Catégorie(s) : Rédactionnel

Madeleines au citron

Rédaction : Accueil Famennele 12 mars 2016

Pour une plaque en silicone de 20 empreintes

 

  • 3 oeufs;
  • 120 g de farine;
  • 1/2 sachet de levure chimique;
  • 120 g de sucre;
  • 120 g de beurre salé;
  • le zeste râpé de citron;
  • 5 cuillers à soupe de jus de citron.

 

Préchauffez le four à 240°.

Faites fondre le beurre, laissez-le tiédir.

Mélangez dans le bol du robot, farine, levure et sucre, incorporez les jaunes d’oeufs.

Fouettez légèrement les blancs à la fourchette sans les monter, incorporez-les à l’appareil puis ajoutez le beurre fondu, mélangez bien le tout.

Ajoutez zestes et jus. Remplissez les alvéoles avec 1 cuiller à soupe du mélange.
Enfournez sans plus attendre 4 minutes à 240° puis baissez le four à 180° et laissez 4 minutes supplémentaires.

Démoulez aussitôt.

Dégustez-les tièdes, ou passez-les 5 minutes à four doux avant de les manger.


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 346, avril 2016

Mot(s)-clé(s) : , Catégorie(s) : Recette, Rédactionnel

Julie Bourgeois a réalisé ses rêves

Rédaction : Accueil Famennele 27 septembre 2015

JB

 

Julie Bourgeois est une «judoka» belge qui habite la Province du Luxembourg.

 

Elle pratique son sport depuis 20 ans. Elle est intégrée au club de judo de Wellin qui dispose de la licence des « Spécial Olympics ».
Julie a participé aux «World Games Summer Special Olympics» qui ont eu lieu du 25 juillet au 2 août 2015 à Los Angeles (Californie).
Elle a défendu la Belgique et elle nous a ramené une médaille d’Argent en judo. Elle la mérite et elle en est très fière !
Son second rêve était de voir les «trucks» camions américains,… Et là aussi, elle fut comblée !

 

La Belgique a ramené 109 médailles olympiques lors de ces Jeux Mondiaux. La délégation belge était composée de 70 athlètes et les coachs…
Ce fut une expérience unique pour chacune et chacun d’entre elles, eux !

 

Julie et sa maman sont toutes deux membres d’Accueil Famenne.

 

Th. Bourgeois


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 340, octobre 2015

Quand vieillir rime avec plaisir !

Rédaction : Accueil Famennele 25 septembre 2015

Voici le 3è article (sur 8) relatif à la qualité de vie des seniors. Cette série a été réalisée et diffusée avec l’aimable autorisation des Editions L’Avenir que nous remercions.

 
Ce n’est pas parce qu’on vieillit que la vie perd de sa saveur… En témoigne une grande enquête menée en 2013 sur l’âge et le plaisir auprès de 1001 personnes de plus de 65 ans.

 

Une bonne santé

Vieillir et plaisir1Plus le temps passe, moins les séniors ont le sentiment de «faire leur âge»: 77% d’entre eux considèrent en effet qu’ils ont l’air plus jeunes que leur âge réel. Et s’ils vivent bien c’est notamment parce qu’ils se sentent plutôt en bonne santé. Près de 70% des sondés estime en effet être en bonne forme physique et psychologique. L’âge de 80 ans semble marquer le sentiment d’une diminution physique. Dans le même état d’esprit, 90% des seniors interrogés ont le sentiment de connaître leur corps et de lui faire confiance tout en ayant l’impression de contrôler le déroulement de leur vie.

 

 

Une vie sociale souvent préservée

Nelly, Jeannine, Simone, Anne-Marie, Julia et HélènePrès de 6 seniors sur 10 entretiennent de vraies discussions au quotidien, que ce soit avec leurs amis, leurs voisins ou leur famille. De façon générale ils ne se sentent pas isolés même si 1 senior sur 10 avoue vivre des moments d’intense solitude au moins un jour sur deux.

 

Un plus grand pouvoir d’achat ?

Les seniors affichent-ils un pouvoir d’achat supérieur aux autres tranches d’âge? L’enquête révèle que 45% vivent «confortablement» tandis que 43% parviennent juste à boucler leur budget. Aux antipodes, 7% vivent à découvert et 5% dans une relative opulence.

 

Des moments de plaisir

P1030414Pour 22% des sondés, la période où il est plus facile de se faire plaisir est «quand on est jeune retraité» mais contrairement aux idées préconçues, il n’existe pas de limite d’âge pour se faire plaisir Ainsi, 91% de la classe d’âge des 65 ans et plus se sent «bien» de façon générale. Les sources de plaisir sont la famille (67%) suivie des amis (44%), des voyages (35%), des hobbies (30%), des promenades (28%), de la culture (25%) et… des repas (23%).

 

 

 

 
Virginie Stassen, journaliste


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 340, octobre 2015

Sport Séniors

Rédaction : Accueil Famennele 23 août 2015

Voici le second article (sur 8) relatif à la qualité de vie des seniors. Cette série a été réalisée et diffusée avec l’aimable autorisation des Editions L’Avenir que nous remercions.

 
Etre senior en bonne santé – et surtout en bonne condition physique – passe souvent par la pratique d’une activité sportive régulière. Les 55 ans et plus grossissent les rangs des clubs sportifs depuis plusieurs années. Non seulement pour se maintenir en forme, mais aussi pour retarder les méfaits du temps qui passe et pour se distraire…

 

 

Les marcheurs décontractés

Quels sports pour les seniors?

Quand on vieillit, on a tendance à s’essouffler, à prendre du poids et à se raidir. Il est donc bénéfique s’essayer d’améliorer son endurance et sa souplesse. Dans cette optique, la marche à pied, le vélo et la natation sont d’excellents stimulants pour le coeur. Côté souplesse, le taï-chi, le yoga et l’aqua-gym sont recommandés. Mais le sport qui a actuellement le vent en poupe chez les seniors, c’est la marche nordique. Son principe est simple: il s’agit d’accentuer le mouvement naturel des bras pendant la marche et de propulser son corps vers l’avant à l’aide de deux bâtons qui permettent d’aller plus vite et plus loin.

 

Quels bienfaits?

La gym Pilates, un subtil mélange de kiné, de gymnastique et de yoga

La gym Pilates, un subtil mélange de kiné, de gymnastique et de yoga

Débuter une activité physique ou sportive à partir de 55 ans offre de réels bénéfices pour la santé. Le sport dope le système cardio-respiratoire des seniors. Il en découle une amélioration de la ventilation pulmonaire, de l’irrigation et de l’efficacité cardiaque, la prévention des maladies coronariennes, la lutte contre l’hypertension artérielle et le surpoids.

 

Le sport préserve l’appareil locomoteur. Il en résulte un meilleur tonus de la masse musculaire, de la souplesse tendineuse et articulaire, de la masse et de la densité osseuse, de la coordination motrice et des réflexes… Mais aussi de un maintien de l’équilibre et de la sensation du corps dans l’espace (prévention des chutes).

 

La pratique du sport préserve également notre système nerveux. Il en résulte des bénéfices sur le maintien de la vigilance, de la sexualité et de la régulation du sommeil tout en apportant un bien-être psychique qui permet de lutter contre l’anxiété, et la dépression.

 

Les seniors doivent-ils passer une visite médicale particulière?

Accueil Famenne : un club cyclo à la vitalité communicative

Accueil Famenne : un club cyclo à la vitalité communicative

Dès 50 ans, un examen médical est recommandé avant de débuter une nouvelle activité physique.

 

Il est conseillé de se rendre chez un médecin du sport qui procèdera à un examen approfondi: état clinique, exploration du souffle, ECG au repos et à l’effort. Il détectera d’éventuels problèmes locomoteurs, cardiaques ou pulmonaires. Il est souhaitable d’effectuer pareille visite chaque année.

 

 

 

Virginie Stassen, journaliste


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 339, septembre 2015

Cap sur les aliments anti-âge !

Rédaction : Accueil Famennele 21 avril 2015

Nous vous proposons de débuter la diffusion d’une série de 8 articles relatifs à la qualité de vie des seniors. Ceux-ci ont été réalisés et diffusés avec l’aimable autorisation des Editions L’Avenir que nous remercions

 
«Que ton aliment soit ton seul médicament.» La citation d’Hippocrate est applicable à tout âge, mais plus encore lorsqu’on vieillit.

L’alimentation est en effet une composante essentielle pour rester en pleine forme…

 

Aujourd’hui, l’espérance de vie est de 83 ans pour les femmes et de 78 ans pour les hommes. Mais pour profiter pleinement des plaisirs de la vie jusqu’à la fin, il est important de rester en bonne santé. Or, adopter de bons réflexes alimentaires constitue l’une des clés qui permet de combattre les effets de l’âge.

 

Chassez le gras !

manger

 

Des études ont prouvé que les personnes en surpoids avaient une durée de vie moins longue que les autres. En cause, un excès de cholestérol ou du diabète, susceptibles de provoquer des maladies cardio-vasculaires.

 

Pour garder la ligne, il est donc impératif de chasser le sucre, le gras et les aliments salés, sous peine de voir son cœur s’encrasser.

 

 

Misez sur les « bons » aliments.

 

bien_mangerRiches en vitamines et minéraux, les fruits et les légumes frais sont à consommer sans modération, de préférence crus afin que les vitamines restent intactes. Source importante de calcium, les yogourts sont également importants pour préserver le capital osseux.

 

Les viandes et les poissons sont de leur côté conseillés dans des proportions raisonnables pour leur apport en protéines (indispensables pour les muscles).

Le poisson, riche en oméga 3, limite en outre le cholestérol.

Enfin, les seniors souffrant régulièrement de la déshydratation, il leur est conseillé de boire 1,5 litre d’eau/jour.

 

 

L’importance des antioxydants

 

Les antioxydants sont primordiaux pour rester en forme et contrer les effets de l’âge?

 

Vous trouverez les vitamines A, E et C sous forme de compléments alimentaires, mais il est toujours préférable de les consommer sous la vigilance d’un médecin.

 

Pas envie d’ingurgiter de petites gélules? Dans ce cas, il vous suffira de les puiser dans votre alimentation quotidienne.

Ainsi, la vitamine C est présente dans les fruits comme les oranges ou les kiwis et la vitamine E dans des germes de blé ou les amandes.

Autre bonnes pioches: les courges, les choux et les brocolis (riches en phytonutriments antioxydants qui aident à prévenir les rides); les noix et les graines, les myrtilles…

Côté plaisir, ne vous privez pas d’un filet d’huile d’olive et …d’un bon verre de vin rouge quotidien, à la fois antioxydant et protecteur du coeur.

 

art-commentbienmanger2

Virginie Stassen, journaliste


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 336, mai 2015

La Course de Grenouilles

Rédaction : Accueil Famennele 20 avril 2015

Réflexion faite

Dans divers numéros de « La Porte Ouverte », nous vous avons relaté le passage de différentes classes d’adolescents namurois venus séjourner dans les locaux d’Accueil Famenne pour une semaine de retraite sociale. Régulièrement, celles-ci sont animées par Serge Thiry de l’ASBL « Extra-Muros ». A leur départ, les ados nous offrent un exemplaire de leur carnet de réflexion. Au fil des mois, nous avons choisi de vous en présenter quelques extraits sous une nouvelle rubrique intitulée « Réflexion faite ». Voici la première allégorie…

 

L’objectif du jour était d’arriver en haut d’une grande tour. Beaucoup de gens se rassemblèrent pour les voir
et les soutenir. La course commença
En fait, beaucoup de gens ne croyaient pas possible
que des grenouilles atteignent la cime.
Ainsi, toutes les phrases que l’on entendait étaient du genre :
«Inutile!!! Elles n’y arriveront jamais!»
Les grenouilles commencèrent peu à peu à se décourager et à s’avouer vaincues

sauf une qui continuait de grimper, envers et contre tout….

Et les gens de dire «Quelle peine inutile!!! C’est un défi impossible!»
Après quelques heures, toutes avaient abandonné.
Toutes sauf cette grenouille qui, seule
et au prix d’énormes efforts, rejoignit la cime.
Les autres, stupéfaites, voulurent savoir
comment elle avait pu réaliser pareil exploit.
L’une d’entre elles s’approcha pour lui demander…
et découvrit qu’elle était sourde.

Grenouille2


 Publication originale dans « La Porte Ouverte » 336, mai 2015

Nos partenaires

Le monde d'Accueil Famenne

Chronologie des articles