La Farandole

Rédaction : Accueil Famennele 2 septembre 2014

 

 Depuis 2013, nous avons choisi de vous emmener chaque mois à la découverte des services proposés par notre ASBL. En ce mois d’octobre place à une «association sœur» qui occupe des locaux sur le site d’Accueil Famenne depuis 1984.Son nom vient du midi: c’est, paraît-il la plus ancienne des danses provençales…
 Chaque jour la Farandole ouvre ses portes pour les enfants de primaire

Chaque jour la Farandole ouvre
ses portes pour les enfants de primaire

La Farandole de Rochefort, vous connaissez?

Comment en parler sans évoquer, une fois encore, la bonté discrète et l’enthousiasme communicatif de sœur Agnès. C’est elle qui, dès 1984, eut l’idée de créer une bibliothèque de rue puis une école de devoirs afin d’apporter un soutien aux familles précarisées du quartier et aux mères de famille ouvrières de l’Atelier Protégé.

 

Cette initiative prit rapidement le visage d’une «école de devoirs» qui s’installa dans les classes de l’orphelinat laissées vides suite à la fermeture de celui-ci.

40 années plus tard, ce modeste projet a fait place à un Centre d’Education Sociale baptisé «La Farandole». C’est là que, chaque jour s’activent 7 permanents et 11 bénévoles soutenus par les 13 membres du conseil d’administration.

 

Aujourd’hui, l’association se divise en 4 sections : l’école des devoirs, le centre d’alphabétisation, les cours d’informatique et l’atelier langues.

Si chacune répond à des besoins spécifiques les fondements sont communs: permettre à chaque individu – enfant et adulte – une intégration dans notre société par la maîtrise orale et écrite du français, par la découverte des langues modernes et l’accès pour tous aux nouvelles technologies.

 

L’école des devoirs

Ouverte chaque jour à la sortie des classes, elle est exclusivement réservée à une trentaine d’enfants en difficultés familiales ou en décrochage scolaire.

Détrompez-vous, elle n’est pas une école comme les autres. A côté des devoirs et des matières scolaires qui nécessitent un soutien régulier auprès de certains enfants, l’objectif des animateurs est de reconstruire chez tous une démarche positive. Celle-ci permettra une meilleure compréhension des matières scolaires mais surtout le développement d’un équilibre psychologique et d’une meilleure confiance en soi.

 

Afin d’optimaliser la qualité du travail, de fréquentes rencontres sont organisées avec les enseignants des enfants concernés. Le mercredi après-midi et lors de certains congés, l’école est ouverte pour des activités récréatives en partenariat avec les Ateliers 4D et les Ateliers du Busson.

 

De nombreuses actions citoyennes sont fréquemment développées avec le Centre Culturel des Roches et Natagora.

Dans cet esprit, la coordinatrice, Marie-Paule Rossion, lance un appel pour élargir son équipe de bénévoles.

La Farandole fête le carnaval !

La Farandole fête le carnaval !

Une autre école...

Une autre école…

Cours d’informatique

Cet atelier accueille un public dont l’âge moyen avoisine les 50 printemps (l’aînée de la classe vient de souffler ses 85 bougies!).

 

Cette année, ils sont 60 à s’être inscrits aux différents cours. Organisé une matinée par semaine, chacun propose des techniques variées qui sont toutes adaptées au niveau des participants: cours Windows pour débutants ou pour initiés et initiation à la photo numérique et au traitement d’images.

 

Depuis peu une matinée est réservée à un cours de perfectionnement réservé à l’élite du clavier. Notons qu’il est possible de s’inscrire à diverses formations et que chacune donne droit à une attestation de fréquentation. C’est début octobre que reprendront ces activités pour lesquelles quelques (rares) places sont encore disponibles. Pour toute info, il convient de s’adresser à M. C. Gourmet.

 

Pierre D. avec Maria venue de Roumanie

Pierre D. avec Maria
venue de Roumanie

Alpha Oral: Pol P. accompagne Bruno et Vanik originaire d'Arménie

Alpha Oral: Pol P. accompagne Bruno et Vanik originaire d’Arménie

Centre d’alphabétisation

Ce centre est exclusivement réservé aux adultes en quête d’une initiation à la langue française ou désirant parfaire leurs compétences orales et écrites. Les ateliers sont souvent individuels et ils sont animés par une équipe de 10 formateurs bénévoles durant 5 demi-journées.

 

Ils sont proposés sous 2 formes.

Les ateliers «Alpha écrit» s’adressent à un public francophone rencontrant des difficultés de lecture ou d’écriture dans sa langue maternelle.

Les ateliers «Alpha oral» ouvrent généreusement leurs portes à des personnes d’origine étrangère qui ne maîtrisent pas le français et ont un besoin urgent des connaissances de base de notre langue pour s’intégrer dans notre société.

Atelier langue

Créé en 2001, cet atelier est organisé par Nancy Cabu, professeur d’anglais et de néerlandais. A sa création, celui-ci s’articulait exclusivement autour de «tables de conversation» animées par un «native speaker» (personne native de Flandre ou d’Angleterre).

 

Egalement au programme d’Accueil Famenne, ces activités ont été complétées par des cours pour débutants qui se sont diversifiés au fil des ans. Aujourd’hui, le nombre de participants est en constante augmentation.

 

Chaque semaine, 5 cours de 2 heures sont organisés et chacun s’inscrit suivant le degré de ses compétences. Cela vous intéresse?

N’hésitez pas à contacter La Farandole.

Cours d'anglais avec Nancy Cabu

Cours d’anglais
avec Nancy Cabu

Jean-Pierre F. entouré par Lilian (Chine), Olya et Arayik (Arménie)

Jean-Pierre F. entouré par Lilian (Chine), André (Congo), Olya et Arayik (Arménie)

 

On le devine, pareils engagements auprès des plus démunis et particulièrement auprès des enfants nécessitent une collaboration et le soutien constant de divers organismes privés et publics. Si la réalité quotidienne est parfois complexe, elle n’altère en rien le dynamisme de l’équipe consciente que les besoins sont sans cesse présents.

Un vent d’optimisme souffle sur les perspectives futures de cette année scolaire … En piste donc ensemble pour quelques agréables pas de danse…

«et Dieu sait où tout ça peut finir, au milieu des cris et des rires… une farandole qui part en folie jamais plus ne vous laisse en répit! Comme le vent, elle emporte tout dans sa course en avant, comme le vent, nos joies, nos rires, nos cœurs d’enfants  et si l’on n’y prend garde à la course au bonheur, on pourrait vite y laisser son cœur!» Yves Duteil

 

Etifo

 

La Farandole :

lafarandole@skynet.be
084 367 585


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 329, octobre 2014

La boutique d’Accueil Famenne

Rédaction : Etifole 2 novembre 2013

La boutique… une véritable ruche !

 

La collecte des vêtementssous la houlette d'Isabelle

La collecte des vêtements
sous la houlette d’Isabelle

Créé peu après 1974 à l’initiative de sœur Xavier et sœur Agnès, ce magasin de vêtements de seconde main est probablement un des premier service créé par ce qui s’appelait alors « Le centre St Vincent ». C’était aussi le temps des premières bénévoles : Melle Dubois, Melle Rouffignon, Mme Fourneau et Mme Noiret aujourd’hui décédées.

Cette équipe de dynamiques octogénaires mettait la main à tout : stockage, triage, raccommodage et vente. Un après-midi par semaine, elles ouvraient les portes de « leur » Boutique où, en échange de quelques francs, les plus démunis pouvaient s’habiller et se chausser.

Aujourd’hui, leur œuvre est plus vivante que jamais. Entrez et vous verrez, on se croirait dans une véritable ruche! Telles des abeilles , trois équipes se partagent harmonieusement les différentes tâches: d’abord les butineuses, puis les trieuses et enfin les vendeuses.

 

Les butineuses

16 fois l’an, le mercredi matin la camionnette d’ Accueil Famenne s’en va sillonner les différentes localités de la région. Sous la houlette d’Isabelle A, le ramassage est organisé de manière méthodique : la commune est divisée en 4 secteurs où un passage est prévu trimestriellement. Les habitants sont informés de la venue des bénévoles et sont invités à déposer leurs dons devant leur domicile (ou à les apporter à AF Rochefort ou à la Boutique de Jemelle).

Dès le retour à Accueil Famenne, les sacs sont entreposés par dizaines dans l’attente des trieuses.

 

Le travail discret, mais combien important des trieuses !

Le travail discret, mais combien important des trieuses !

Les trieuses

Marie-Jeanne D, Monique G, Bernadette L et Francine M: depuis plus de 10 ans, elles répondent présentes chaque mardi et jeudi après-midi. Imaginez leur travail! A droite une montagne de sacs; à gauche des mannes vides qui s’emplissent petit à petit suivant un tri et un classement rigoureux: vêtements pour hommes, pour dames, pour enfants; draps de lit, tentures, couvertures, chaussures.

 

Mais l’humanitaire n’a pas de frontières : un tri spécial est effectué pour les layettes et les vêtements en pur coton qui seront acheminés par bateau au centre social de Campo Largo en Argentine. Les quantités triées varient suivant l’arrivage mais surtout suivant la qualité des vêtements reçus. En effet, 60 % seulement sont jugés de qualité nécessaire et auront une seconde vie; l’autre moitié sera conduite par le Lion’s club vers un centre de recyclage.

Des chiffres qui interpellent et rappellent à chaque donateur l’importance d’un tri préalable.

Au total, chaque semaine ce sont 30 mannes qui seront prêtes à être conduites à « La Boutique » de Jemelle à l’intention des vendeuses.

 

On vous le disait : une vraie ruche !

 

Vêtements fin-prêts à "La Boutique"

Vêtements fin-prêts à « La Boutique »

Les vendeuses

Vers 2003, le magasin « La Boutique » a fait l’objet d’une rénovation et d’une réorganisation complètes.

Toujours situé place Ste-Marguerite à Jemelle, il est aujourd’hui fréquenté par une clientèle de plus en plus nombreuse et variée désirant se procurer des vêtements de seconde main de qualité pour une somme modique.

Chaque après-midi, de 13h30 à 17 h, on y accueilli avec bonne humeur par Pascale et Patricia responsables de l’endroit depuis plusieurs années et par leur équipe de bénévoles actuelles : Marion, Bernadette, Annie, Ginette, Maria et Maggie. Leurs tâches sont multiples: décharger les mannes de vêtements triés, achalander les rayons, conseiller les clients.

 

Mais La Boutique, c’est bien plus que cela… Pour beaucoup c’est aussi un endroit de contacts, de rencontres et d’écoute. Un lieu où il fait bon se sentir accueilli et partager un peu de chaleur humaine aussi vitale que le meilleur des vêtements chauds… ça aussi c’est le label « La Boutique »!

 

Le reporter de service,

Etifo

 

"La Boutique" à la place Sainte-Marguerite à Jemelle (près des écoles)

« La Boutique » à la place Sainte-Marguerite à Jemelle (près des écoles)

 
 

 


 

Publication originale dans « La Porte Ouverte » 320, décembre 2013

 

Maison d’accueil pour tous

Rédaction : Etifole 2 octobre 2013
L'ancien couvent des soeurs,vu depuis la rue d'Austerlitz

L’ancienne maison des soeurs (en travaux),
vue depuis la rue d’Austerlitz

«Les déshérités sont nos maîtres.»

Cette phrase de St Vincent de Paul résonne à tout jamais dans l’esprit de tous ceux qui ont connu la communauté des sœurs ayant vécu au service de la population rochefortoise durant plus d’un siècle.

L'ancienne maison des soeurs en cours d'aménagement

L’ancienne maison des soeurs en cours d’aménagement

Lors de leur départ définitif en août 2012, sœur Jeanne et sœur Agnès avaient exprimé un dernier souhait: offrir leur habitation située rue d’Austerlitz afin de la transformer en de nouveaux logements sociaux familiaux.

 

 

Message reçu en plein coeur par le conseil d’administration d’Accueil Famenne. Début 2013, il se mettait à l’ouvrage afin de concrétiser au mieux cette promesse. Plutôt que des studios individuels (il en existe déjà 9), il fut décidé d’augmenter la capacité d’accueil de type «appartements» (on en comptait 7 à l’époque) et de privilégier le nouvel aménagement de 2 vastes logements familiaux.

 

 

L'ancienne maison des soeurs en cours d'aménagement

L’ancienne maison des soeurs en cours d’aménagement

Comprenons-nous bien: l’Asbl ne veut pas d’une démarche de type «marchand de sommeil».

Son objectif prioritaire est d’apporter un soutien matériel à des familles nombreuses momentanément en difficulté. Afin d’optimaliser le soutien proposé, l’aide sera ponctuelle: 6 mois maximum (éventuellement renouvelable pour un second semestre) durant lesquels, avec l’aide du service social d’Accueil Famenne, parents et enfants auront l’occasion de se poser, de se reconstruire et de rebondir vers de nouveaux horizons.

Le pignon de l'ancienne maison des soeurs vu depuis le jardin

Le pignon de l’ancienne maison des soeurs vu depuis le jardin

 

 

Les derniers mois qui ont précédé la décision, Francis Mahin (président d’AF), Levy Delmail (coordinateur) et Philippe Lafontaine (assistant social responsable du service social) ont multiplié les contacts tous azimuts.

Grâce à une solidarité importante, les travaux estimés à 200.000 € ont pu débuter comme prévu le 1er septembre 2013 sous la conduite de l’architecte Maurice Schoofs de Rochefort.

Confiés à l’entreprise Thèret de Nafraiture, ceux-ci furent  disponibles dès le printemps 2014.

 

 

Etifo


Publication originale dans « La Porte Ouverte » 319, novembre 2013

Nos partenaires

Le monde d'Accueil Famenne

Chronologie des articles